Ajournement du procès en appel du meurtrier présumé de Semhar

A Genève, le procès en appel de l'assassin présumé de Semhar, 12 ans, a été ajourné. Un des ...
Ajournement du procès en appel du meurtrier présumé de Semhar

Ajournement du procès en appel du meurtrier présumé de Semhar

Photo: KEYSTONE/MAGALI GIRARDIN

A Genève, le procès en appel de l'assassin présumé de Semhar, 12 ans, a été ajourné. Un des juges assesseurs de la Chambre d'appel et de révision de Genève a été surpris en train de s'endormir. La défense a demandé sa récusation.

'Les parties ont dix jours pour présenter leurs arguments à propos de cette requête en récusation', a déclaré mardi à Keystone-ATS Yaël Hayat, qui défend l'accusé aux côtés de son confrère Vincent Spira. Selon l'avocate, il faudra compter une quinzaine de jours avant une éventuelle reprise du procès en appel.

Mme Hayat ne se souvient pas d'avoir connu une telle péripétie depuis qu'elle est avocate. Le juge s'est assoupi à plusieurs reprises entre lundi, jour d'ouverture du procès, et mardi. 'Même la présidente du tribunal l'a remarqué'. En cas de récusation du juge, le procès en appel devra recommencer depuis le début.

L'assassin présumé de la petite Semhar en août 2012 avait été condamné à 20 ans de prison en première instance. La peine était assortie d'une mesure d'internement. Ce chauffeur de taxi d'origine éthiopienne de 43 ans avait été reconnu coupable d'avoir abusé sexuellement et étranglé l'enfant, qu'il connaissait, car il fréquentait sa mère.

Il avait aussi été sanctionné par le Tribunal criminel de Genève pour des violences sexuelles commises sur deux de ses ex-compagnes. Le prévenu conteste toutes les charges retenues contre lui. Il réclame son acquittement et une indemnité pour les six ans et demi qu'il a déjà passé en détention.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus