Alain Berset tire un bilan positif de sa participation au WEF

Le conseiller fédéral Alain Berset a tiré jeudi un bilan positif de sa participation au Forum ...
Alain Berset tire un bilan positif de sa participation au WEF

Alain Berset tire un bilan positif de sa participation au WEF

Photo: KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER

Le conseiller fédéral Alain Berset a tiré jeudi un bilan positif de sa participation au Forum économique mondial (WEF) de Davos. Il a constaté que la santé avait pris une importance grandissante à Davos et au niveau global.

Il a notamment pu en discuter avec le ministre chilien du développement social. Ce dernier s'est montré très intéressé par ce que la Suisse est en train de mettre en place au niveau des proches aidants et d'aide à la population vieillissante, car son pays fait face aux mêmes défis démographiques, a expliqué le ministre devant les médias réunis dans la Maison Suisse.

Il s'est également entretenu avec ses homologues néerlandais (Bruno Bruins), allemand (Jens Spahn) et britannique (Matt Hancock). Les discussions ont notamment porté sur la numérisation dans le domaine de la santé, une évolution importante. 'La question est de savoir ce que cela implique pour la politique de santé', a relevé M. Berset.

Il a expliqué à ses homologues ce que la Suisse fait dans ce domaine. La Suisse n'est pas connue pour être un 'First Mover', a expliqué le ministre. 'Nous sommes peut-être plus lents que les autres, mais je suppose que nous en sommes plus solide et plus stable'. La lenteur de la Suisse est aussi due à son système politique, où un consensus est nécessaire pour avancer, a fait valoir le ministre de la santé.

Compréhension pour le système suisse

Ce système spécifique à la Suisse, le ministre n'a eu de cesse de l'expliquer à ses interlocuteurs, notamment en lien avec les relations avec l'Union européenne. 'La compréhension pour la spécificité du système suisse a fortement augmenté', a-t-il expliqué. Et d'ajouter qu'il y a encore cinq ou sept ans, quand il expliquait la démocratie directe, on le regardait avec de grands yeux.

M. Berset a également souligné que le WEF est important en ce qu'il permet de nouer beaucoup de contact en peu de temps et surtout des contacts personnels. 'Ca m'a toujours frappé à quel point à la fin, il n'y a que les contacts humains qui comptent et pour cela il faut se rencontrer. Se rencontrer en vrai ça fait aussi la différence', a-t-il insisté.

Le ministre de la culture s'est également montré satisfait de son échange avec la directrice de l'UNESCO. La Suisse souhaite prendre un rôle accru au sein de cette organisation internationale qui est aujourd'hui très impliquée sur le plan international pour la reconstruction dans des villes après les conflits, par exemple Mossoul, a indiqué le Fribourgeois. Et d'ajouter que la Suisse a une candidature ouverte pour siéger au sein du comité exécutif.

/ATS
 

Actualités suivantes