Assouplissement: les cantons invitent Berne à presser le pas

Consultés sur les mesures d'assouplissement prévues par le Conseil fédéral, la plupart des ...
Assouplissement: les cantons invitent Berne à presser le pas

Assouplissement: les cantons invitent Berne à presser le pas

Photo: KEYSTONE/ENNIO LEANZA

Consultés sur les mesures d'assouplissement prévues par le Conseil fédéral, la plupart des cantons prônent un calendrier plus rapide. A l'image du Tessin ou de Fribourg, ils demandent notamment une anticipation de la réouverture des restaurants.

Dans sa prise de position publiée dimanche, le Conseil d'Etat genevois appuie l'allègement du dispositif sanitaire contre la pandémie de Covid-19 proposé par le Conseil fédéral. Mais il enjoint la Confédération à réexaminer la situation d'ici à la mi-mars. Pour les autorités du bout du lac, il s'agit de laisser la possibilité d'assouplir certaines mesures avant le 1er avril.

D'autres cantons se montrent plus pressants. Fribourg, qui juge que la situation sanitaire ainsi que la campagne de vaccination en cours le permettent, souhaite des mesures plus rapides et étendues.

Le Conseil d'Etat fribourgeois demande que les restaurants puissent à nouveau accueillir leurs clients dès le 22 mars, alors que le Conseil fédéral n'envisage une réouverture uniquement le 1er avril, limitée aux terrasses et pour autant que la situation sanitaire le permette.

Une option 'inadéquate d'un point de vue économique et logistique' balayée par Fribourg, qui juge qu'une réouverture complète est possible avec un plan de protection et des tables à quatre personnes.

Le Valais souhaite lui que 'les terrasses de tous les restaurants puissent ouvrir dès le 1er mars, dans le respect des plans de protection déjà établis (quatre personnes par table, distance de 1,50 mètre entre les tables, traçage électronique de tous les clients) et ce jusqu'à 18 heures'. Et les restaurants doivent pouvoir complètement rouvrir le 1er avril.

Dans sa réponse déjà communiquée jeudi, le canton de Vaud était allé plus loin encore, souhaitant que les restaurants puissent ouvrir à midi dès le 15 mars et que les théâtres et les cinémas puissent accueillir 50 personnes.

Tessin: sauver les vacances de Pâques

Le Tessin aussi juge trop prudentes les mesures d'assouplissement prévues par le Conseil fédéral. Même s'il faut tout faire pour éviter une nouvelle reprise des contaminations, il faut aussi faire preuve de proportionnalité, estime Bellinzone.

Pour le Conseil d'Etat, la réouverture des restaurants dès le 22 mars est nécessaire pour permettre une relance de l'activité durant les vacances de Pâques, une période clé pour le tourisme au sud des Alpes.

A la même date, les cinémas, théâtres ainsi que les structures sportives et récréatives à l'intérieur devraient aussi pouvoir rouvrir leurs portes, avec des limitations de capacité, selon le canton.

Suisse alémanique en ordre dispersé

En Suisse alémanique, les cantons demandent aussi pour la plupart au Conseil fédéral de corriger le tir. St-Gall ou encore les Grisons veulent des assouplissements plus rapides pour la restauration. Les terrasses devraient être rouvertes dès le 1er mars moyennant des mesures sanitaires, a écrit samedi la chancellerie de St-Gall.

Les Grisons estiment que le gouvernement fédéral se focalise trop sur des mesures limitatives. Il note en outre que Berne ne prévoit pas dans sa stratégie les tests préventifs qui représentent une bonne alternative aux restrictions. Ce canton est le premier à avoir privilégié les tests de masse d'abord à l'école et dans les hôtels puis dans les entreprises.

Argovie se montre plus nuancé. Le canton est d'accord avec la stratégie progressive du Conseil fédéral qui prend en compte le risque. Tant que l'immunité de masse et le taux de vaccination ne sont pas assez élevés, une grande prudence s'impose. Il ne faut pas remettre en question ce qui a été acquis et retomber dans de nouvelles limitations.

Mais s'agissant des restaurants, Argovie estime lui aussi qu'ils doivent pouvoir rouvrir complètement le 1er avril. Ce n'est pas rentable pour eux de fonctionner qu'avec les espaces extérieurs.

Manifestations dans plusieurs cantons

Ces prises de position interviennent alors que plusieurs manifestations ont eu lieu samedi en Suisse contre les mesures anti-Covid. La plus grande a réuni 1500 personnes à Wohlen (AG). Autorisée sous certaines conditions, elle s'est déroulée dans le calme.

Un peu moins d'une centaine de personnes se sont réunies samedi après-midi à Sion. La police a dispersé le rassemblement qui n'avait pas reçu d'autorisation.

Dans le même temps, la police d'Appenzell Rhodes-extérieures a aussi dû mettre fin à plusieurs rassemblements dont quelques-uns de plus de 100 personnes. Certains voulaient fêter le carnaval, mais la police a rappelé les prescriptions anti-Covid. Aucune amende n'a été prononcée.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus