Attention à l'hygiène des mangeoires pour les oiseaux

La Station ornithologique suisse encourage le nourrissage des oiseaux en hiver. Elle rappelle ...
Attention à l'hygiène des mangeoires pour les oiseaux

Attention à l'hygiène des mangeoires pour les oiseaux

Photo: Keystone

La Station ornithologique suisse encourage le nourrissage des oiseaux en hiver. Elle rappelle toutefois que certaines mesures d'hygiène sont à respecter pour éviter que les volatiles ne se transmettent des maladies.

Si de simples mesures d'hygiène ne sont pas respectées, les oiseaux peuvent se transmettre des maladies qui les affaiblissent ou les tuent. La nourriture doit être d'une qualité irréprochable, explique mercredi la Station ornithologique suisse, à Sempach (LU). Les restes alimentaires ne sont pas adéquats.

Il faut nourrir modérément, mais régulièrement. Les besoins nutritifs des oiseaux étant particulièrement élevés après une longue nuit froide, il faut veiller à garnir les mangeoires tôt le matin.

A l'abri des intempéries

La nourriture doit être à l'abri des intempéries et présentée de façon à ce que les oiseaux ne puissent pas s'asseoir dedans et la souiller. Les mangeoires à réservoir et à bols ouverts étroits sont appropriées, de même que les mangeoires cylindriques, précise la station. Il faut placer la mangeoire à un endroit dégagé dans un rayon de 2 à 5 m afin d'éviter que les prédateurs, les chats notamment, ne puissent guetter les oiseaux.

Pour les granivores (fringilles, moineaux, bruants et mésanges), la station recommande des mélanges à haute teneur en graines de tournesol et de chanvre. Les mésanges et les tarins aiment aussi les boules de gras. Les espèces à becs fins (merles, rouges-gorges et étourneaux) mangent volontiers les flocons d'avoine, les raisins secs et les fruits. Ils apprécient aussi le suif, les noix et les noisettes hachées.

/ATS


Actualisé le