BL: quatre ans de prison pour des abus sexuels dans une crèche

Accusé d'abus sexuels filmés sur des enfants dans une crèche à Allschwil (BL) en 2019, un homme ...
BL: quatre ans de prison pour des abus sexuels dans une crèche

BL: quatre ans de prison pour des abus sexuels dans une crèche

Photo: KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

L'ancien directeur d'une crèche écope de 4 ans de prison pour avoir commis et filmé sur place des abus sexuels sur des enfants en 2019 à Allschwil (BL). La justice expulse du territoire suisse cet Allemand âgé de 36 ans et lui interdit toute activité avec des enfants.

Dans son jugement rendu jeudi matin, la Cour pénale de Bâle-Campagne a reconnu le prévenu coupable d'actes d'ordre sexuel avec des enfants et avec des personnes incapables de discernement ainsi que de pornographie et de violations des sphères privées et intimes. Elle a prononcé une expulsion de 10 ans ainsi qu'une interdiction à vie de travailler avec des mineurs.

Thérapie ambulatoire

Le trentenaire devra, en outre, suivre une thérapie ambulatoire. Selon une expertise psychiatrique, il s'agit d'un pédophile attiré par les enfants du même sexe. Il présente en outre un trouble de l'adaptation. Son risque de récidive est jugé faible.

La Cour a largement suivi le réquisitoire du Ministère public qui réclamait une peine de 4 ans et demi. La défense a demandé en vain que la sanction n'excède pas 21 mois avec sursis, assortie d'une peine pécuniaire avec sursis.

La présidente du tribunal a qualifié de 'graves' les abus commis par le prévenu. Ce dernier s'est comporté de manière 'répréhensible' et 'égoïste' en profitant de chaque opportunité qui se présentait à lui pour abuser sexuellement des enfants en bas âge et satisfaire ses pulsions, a-t-elle souligné.

Trois enfants de 2 à 4 ans

Le tribunal a retenu contre l'accusé des abus sexuels contre trois enfants âgés de 2, 3 et 4 ans. Dans le cas d'un enfant de 1 an, les preuves manquent pour pouvoir le condamner, a déclaré la juge.

Les faits sont survenus entre avril et décembre 2019. Le 6 décembre 2019, une collègue de cet éducateur diplômé de la petite enfance l'a surpris en flagrant délit avec un garçon de 4 ans. Il a été aussitôt arrêté et licencié. Le trentenaire purge sa peine de manière anticipée depuis avril 2020. Il vivait à Bâle depuis 2013 après avoir grandi à Lörrach, en Allemagne voisine.

Une cinquantaine de photos

Durant le procès, le prévenu sans casier judiciaire a admis une partie des faits reprochés. Il a notamment avoué des abus sexuels sur un garçonnet de 2 ans alors qu'il changeait ses couches ainsi que dans la pièce destinée à la sieste des enfants. Il a pris une cinquantaine de photos de ces abus.

Abusé sexuellement durant son enfance par sa mère et son beau-père, l'homme a présenté ses excuses aux victimes et à leurs familles. Il a dit regretter ses actes. La juge a toutefois répliqué jeudi que ces regrets n'étaient 'pas crédibles'. En effet, l'accusé avait aussi déclaré avoir voulu apporter du réconfort aux garçonnets en passant à l'acte.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus