Baisse des vaccinations de base en 2020

Une diminution du nombre de doses administrées a été observée pour diverses vaccinations de ...
Baisse des vaccinations de base en 2020

Baisse des vaccinations de base en 2020

Photo: KEYSTONE/DPA/MARIUS BECKER

Une diminution du nombre de doses administrées a été observée pour diverses vaccinations de base l'an dernier. Malgré la pandémie de Covid-19 actuelle, l’OFSP appelle les parents et médecins à ne pas différer, dans la mesure du possible, les vaccinations recommandées.

L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a publié lundi les données de la couverture vaccinale 2017-2019. Le sixième recensement de la couverture vaccinale des enfants de 2, 8 et 16 ans a été mené à l’échelle cantonale entre 2017 et 2019 dans toute la Suisse. Tous les 26 cantons ont participé à l’enquête.

Après comparaison avec les valeurs des années précédentes, les données obtenues servent de base pour évaluer les recommandations nationales en matière de vaccination.

Par rapport à la période d’enquête 2014–2016, la couverture vaccinale de la diphtérie et du tétanos, pour quatre doses chez les enfants de 2 ans, pour cinq doses chez ceux de 8 ans et pour six doses chez ceux de 16 ans, est restée stable, respectivement à 88%, 83% et 73%, écrit l'OFSP.

Le taux de vaccination contre la coqueluche, pour six doses, a augmenté chez les adolescents de 16 ans, atteignant 59%. Tandis que la couverture vaccinale de la rougeole, des oreillons et de la rubéole, à deux doses, est restée inchangée chez les adolescents de 16 ans, une légère hausse se poursuit chez les enfants de 2 et 8 ans.

Pour les deux doses, le taux de vaccination s’élève actuellement à 90% chez les enfants de 2 ans, à 94% chez ceux de 8 ans et demeure stable à 94% chez les adolescents de 16 ans.

En 2020, une diminution du nombre de doses administrées a été observée pour diverses vaccinations de base. Malgré la pandémie actuelle de COVID-19, l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) appelle les parents et les médecins de Suisse à ne pas différer celles recommandées dans le plan de vaccination.

Six enquêtes ont été réalisées jusqu’à présent depuis 1999. La septième (2020–2022) est en cours. Des sondages réalisés auprès de fabricants de vaccins indiquent déjà une diminution du nombre de doses distribuées pour différentes vaccinations de base.

Rougeole: baisse de 10%

Cette baisse atteint 10% (par rapport à la moyenne de 2017–2019) pour les vaccins contre la rougeole. Les valeurs les plus marquées ont été observées au quatrième trimestre 2020. Une tendance comparable se dessine pour les vaccins contre les HPV (papillomavirus humain) et d’autres vaccinations de base.

Fin 2020, l’OMS/Europe a souligné l’importance cruciale de continuer à effectuer les vaccinations recommandées à l’âge prévu: en cas de lacunes importantes dans l’immunité de la population, des flambées de maladies transmissibles évitables par la vaccination risquent de se produire. C’est pourquoi l’OFSP appelle non seulement les parents et les médecins de Suisse à suivre le plan de vaccination des enfants et des adolescents, mais aussi les adultes à ne pas différer les vaccinations recommandées.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus