Beaulieu: le Ministère public doit rouvrir l'enquête

Nouveau rebondissement dans la débâcle de Beaulieu à Lausanne: le Ministère public vaudois ...
Beaulieu: le Ministère public doit rouvrir l'enquête

Beaulieu: le Ministère public doit rouvrir l'enquête

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Nouveau rebondissement dans la débâcle de Beaulieu à Lausanne: le Ministère public vaudois doit reprendre son enquête sur l'ancien secrétaire général de la fondation de Beaulieu, qui avait été blanchi l'été dernier.

Le Tribunal cantonal a donné raison au conseil de fondation de Beaulieu, qui avait fait recours suite à l'ordonnance de classement prononcée en juin 2019 pour son ancien secrétaire général. 'La Chambre des recours pénale fait état d'une instruction incomplète', indique mercredi la Ville de Lausanne dans un communiqué.

Elle précise que les faits reprochés au prévenu pourraient également relever de l'escroquerie, aux côtés des soupçons d'abus de confiance et de gestion déloyale. Pour reprendre son enquête, le Parquet est prié de s'entourer d'experts, dont la présence 'paraît indispensable' pour démêler cette affaire complexe.

'L'audition de personnes clés pour la bonne compréhension de la situation de Beaulieu est désormais jugée utile', écrit la Ville de Lausanne, se référant à la décision du Tribunal cantonal. L'audition du nouveau directeur de Beaulieu, jusqu'ici refusée par le procureur, est notamment recommandée.

Soupçons multiples

La Ville de Lausanne a pris acte 'avec satisfaction' de la décision du Tribunal cantonal. La capitale vaudoise est fortement impliquée dans la gestion du site, dont elle est désormais l'actionnaire unique après le désengagement du canton de Vaud.

Secrétaire général de la fondation de 2001 à 2017, Marc Porchet fait face à de nombreux soupçons: surfacturation, opacité dans les comptes ou mandats attribués à des proches sans appels d'offres. L'été dernier, le procureur a certes reconnu la gestion chaotique du site, mais il a conclu à l'absence de qualification pénale.

Nouvelle stratégie

La débâcle de Beaulieu a coûté plusieurs de dizaines de millions de francs aux collectivités publiques. Pour sauver le site, une nouvelle stratégie a été mise en place, avant notamment la transformation en société anonyme en main de la Ville de Lausanne.

Plusieurs travaux ont également été menés pour accueillir la Haute Ecole de santé de La Source en septembre 2018. De nombreux autres chantiers sont en cours, notamment pour le nouveau siège du Tribunal arbitral du sport (TAS) et la rénovation Théâtre de Beaulieu.

/ATS
 

Actualités suivantes