Bien médicaux: la Pharmacie de l'armée a dépensé 686 millions

La Pharmacie de l'armée a reçu 2,45 milliards de francs afin d'assurer l'approvisionnement ...
Bien médicaux: la Pharmacie de l'armée a dépensé 686 millions

Bien médicaux: la Pharmacie de l'armée a dépensé 686 millions

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

La Pharmacie de l'armée a reçu 2,45 milliards de francs afin d'assurer l'approvisionnement des biens médicaux importants dans le cadre de la pandémie de Covid. Fin août, 28% de cette somme, soit 686 millions de francs, a été utilisé, selon un rapport publié jeudi.

La Pharmacie de l'armée a, au cours du premier semestre 2020, livré 23,3 millions de masques, indique le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) dans son rapport.

Elle a également acheté 700 ventilateurs à un prix unitaire de 41'000 francs. Parmi eux, 639 ont été transmis aux cantons. La Pharmacie de l'armée s'est également procurée des lunettes et des vêtements de protection, des désinfectants, du matériel de laboratoire et des kits de test, ainsi que des médicaments.

Difficulté d'acquisition des masques

Dans la première phase critique entre février et mars, les prix du marché mondial ont été très volatiles, en particulier pour les masques de protection, selon le rapport. L'approvisionnement était difficile en raison de la disponibilité limitée des masques en Europe et en Suisse, écrit le DDPS.

Par exemple, un masque pouvait coûter plus de deux francs pendant la période de semi-confinement. A partir de mai, les prix se sont stabilisés avec une tendance à la baisse.

Des nouveaux éléments au sujet des traces de champignons détectés cet été dans une partie des masques provenant d'un ancien stock de la Confédération figurent dans le rapport. De nouvelles analyses montrent que 0,65% des 460 échantillons testés présentent des traces fongiques. La charge de germes est donc restée inférieure à la limite autorisée et les risques pour la santé sont peu probables.

Prochaine mission: le vaccin

Une autre commande actuellement en cours concerne les vaccins. Pas moins de 13 millions de doses sont d'ores et déjà réservées et devraient arriver progressivement dès le premier semestre 2021. L'armée est pour l'instant en mesure de stocker des doses limitées du vaccin, mais pourra prendre en charge l'ensemble des doses d'ici la fin de l'année. Pour l'heure, aucun des trois vaccins préacquis par la Suisse n'a été approuvé.

Le 20 mars, la Pharmacie de l'armée a été mandatée par le Conseil fédéral pour garantir l'approvisionnement des biens médicaux importants pendant 60 jours. Pour ce faire, le gouvernement a accordé un premier crédit de 350 millions de francs. Un deuxième crédit de 2,1 milliards de francs a été accordé afin de sécuriser l'approvisionnement pendant 120 jours supplémentaires.

La Pharmacie de l'armée a été chargée de cette tâche car elle est la seule organisation fédérale à posséder une licence de commerce de gros pour les médicaments. Elle est également la seule à être habilitée à les fabriquer, les importer et les exporter.

Le rapport présente un aperçu détaillé des acquisitions des biens médicaux importants au cours du premier semestre 2020.

/ATS
 

Actualités suivantes