Bienne sans budget au début de l'année prochaine

La Ville de Bienne sera privée de budget au début de l'année prochaine. A l'issue d'une campagne ...
Bienne sans budget au début de l'année prochaine

Bienne sans budget au début de l'année prochaine

Photo: KEYSTONE/ALESSANDRO CRINARI

La Ville de Bienne sera privée de budget au début de l'année prochaine. A l'issue d'une campagne très engagée, le peuple a refusé dimanche par près de 70% des votants les deux variantes du budget qui intégraient chacune une hausse d'impôts.

'La décision est nette et sans équivoque', a annoncé la conseillère municipale Silvia Steidle. La population a désavoué la majorité de gauche du Conseil de Ville qui avait soutenu ces deux variantes du budget. La participation s'est élevée à 32,7%.

Les deux variantes ont été nettement refusées: à 68,6% pour celle qui prévoyait une hausse d'impôt identique pour les personnes physiques et les entreprises et à 68,8% celle qui taxait davantage les entreprises. Le résultat constitue un succès pour les milieux économiques et les partis bourgeois.

Revers pour la gauche

Lors des débats au Conseil de Ville, la majorité de gauche avait rejeté l'essentiel des mesures du plan d'austérité qui visaient une réduction des subventions aux institutions culturelles et des prestations du service public. Elle avait privilégié les variantes de hausse de la fiscalité pour assainir les finances.

Dans le camp adverse, regroupant partis bourgeois, Vert'libéraux et milieux économiques, il n'était pas question d'augmenter les impôts sans des mesures d'économies. Appelant au rejet du budget 2023, ils expliquaient que taxer ainsi les entreprises, c'était mettre en danger les places de travail.

Nouvelle version du budget

Le Conseil municipal devra maintenant élaborer une nouvelle mouture du budget pour la soumettre au peuple ce printemps. 'En attendant la Ville de Bienne n'aura aucune base légale pour prendre des décisions en matière de dépenses', a précisé la directrice des finances lors d'une conférence de presse.

Seuls les engagements indispensables ou les dépenses fixées par un contrat de prestations pourront être consentis, comme les salaires et les mesures liées à la sécurité. Si aucun budget n'est adopté au 30 juin 2023, c'est le gouvernement cantonal bernois qui devra en arrêter un. Pour éviter une telle situation, le Conseil municipal invitera les partis politiques et les partenaires sociaux à une table ronde jeudi.

Cette situation n'est pas une première. La Ville de Bienne avait déjà été privée de budget début 2016. Les citoyens avaient alors refusé les deux variantes de budget qui intégraient chacune une hausse des impôts avant d'accepter la nouvelle mouture.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus