Bière (VD): instruction des troupes sanitaires avant l'engagement

Quelque 800 soldats, parmi lesquels trente femmes, suivent une instruction samedi et dimanche ...
Bière (VD): instruction des troupes sanitaires avant l'engagement

Bière (VD): instruction des troupes sanitaires avant l'engagement

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Quelque 800 soldats, parmi lesquels trente femmes, suivent une instruction samedi et dimanche à la caserne de Bière (VD). Dès dimanche, ils seront engagés dans des hôpitaux.

Après avoir été mobilisés jeudi à la caserne de Moudon (VD), le bataillon Hôpital 2 et la compagnie sanitaire 1 ont rejoint la caserne de Bière jeudi soir, a déclaré le major Maxime Fontaine, chef de communication de la division territoriale 1 samedi à Keystone-ATS.

Les 800 bérets bleus qui seront engagés dans les cantons romands et celui de Berne y reçoivent une instruction par des médecins et des spécialistes. Elle leur permet d'acquérir ou de rafraîchir rapidement leurs connaissances.

La formation porte sur quatre domaines, détaille le responsable: la surveillance du patient (données vitales, pression, température, toilette), le 'low level care', à savoir les soins de base quotidiens, tels que bandages et pommades, certaines injections et prises de sang, ainsi que le transport de patients. Elle vise à soulager diverses structures civiles.

Dormir tête-bêche

Dans la caserne, plusieurs mesures ont été prises pour réduire les risques de contamination. Chacun porte un masque dans le cadre de l'instruction. Les sanitaires doivent s'habituer à le porter et à le mettre correctement, explique le major Fontaine.

Dans les dortoirs, les soldats dorment de manière inversée afin d'éloigner les têtes d'au moins deux mètres. Des précautions drastiques sont également prises pour les repas en cantine.

Mobilisation de guerre

Dès dimanche, la troupe passera aux choses concrètes. Une partie des soldats restera stationnée à Bière, les autres selon les emplacements auxquels ils seront rattachés.

Les bérets bleus ont été convoqués jeudi pour effectuer trois semaines de cours de répétition. Les congés ne sont pas autorisés. Si la mission devait se prolonger, ils resteraient en service. 'Nous sommes en mobilisation de guerre', relève le chef de la communication. Au total, 8000 soldats ont été appelés dans toute la Suisse.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus