Budget: les députés devraient accepter le compromis

A part l'UDC, les députés neuchâtelois devraient accepter le budget 2023, qui sera voté mercredi ...
Budget: les députés devraient accepter le compromis

Budget: les députés devraient accepter le compromis

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

A part l'UDC, les députés neuchâtelois devraient accepter le budget 2023, qui sera voté mercredi. Un compromis politique a été trouvé. Si toutes les mesures en lien avec la vie chère sont approuvées, le déficit pourrait atteindre 13,5 millions de francs.

Les députés ont décidé de reporter aussi à mercredi le vote d'entrée en matière. La séance du soir a été annulée.

'Le Conseil d'Etat a décidé d'amender en novembre déjà son budget pour tenir compte de la hausse de l'inflation en proposant des mesures en lien avec la vie chère', a déclaré Laurent Kurth, conseiller d'Etat en charge des finances. Le gouvernement se ralliera au compromis trouvé en commission. 'Le budget reste raisonnable, vu le contexte mouvant', a ajouté Laurent Kurth.

Inquiétudes

'Le groupe est mitigé et très inquiet', a déclaré le PLR Quentin Di Meo. Une majorité pourra se rallier au compromis de la commission car la situation est très difficile pour les ménages, les communes et les institutions, en lien avec l'inflation et la hausse 'insupportable' des primes de l'assurance maladie. Le PLR n'acceptera toutefois aucune augmentation automatique des impôts.

Le budget du Conseil d'Etat donnait 'insatisfaction', a déclaré la PS Martine Docourt Ducommun. Le compromis de la commission, qui augmente les moyens pour les subsides LAMal, qui donne une enveloppe pour les entités paraétatiques du social et de santé et qui prend mieux en considération les plus démunis, peut être accepté, a-t-elle ajouté.

'Le compromis est à la limite de ce que les députés VertPOP peuvent accepter', a expliqué Patrick Erard. Ce dernier a ajouté que le groupe restera 'inflexible' sur le fait que le Conseil d'Etat doit revenir avant Pâques avec des solutions pour le personnel des institutions de santé et du social. Le Vert a salué le fait que le gouvernement accepte de se doter d’un instrument financier qui lui permettra d’accentuer le virage énergétique.

Investissements salués

L'UDC n’acceptera pas de déroger au frein à l’endettement et refusera le budget. Il aimerait que l'Etat fasse des économies, réduise sa masse salariale et que l'équilibre budgétaire soit une priorité les prochaines années, a expliqué Damien Schär. Le groupe craint qu'il ne faille procéder à des coupes drastiques ou envisager de nouvelles hausses d’impôts ou de nouvelles taxes.

Malgré le contexte difficile, le groupe Vert'libéral-Le Centre a salué les investissements budgétés, qui se montent à 117,7 millions de francs mais a déploré l'autofinancement très bas. Mireille Tissot-Daguette a regretté qu'il soit nécessaire d’augmenter la dette pour couvrir les investissements prévus, alors qu'elle dépasse les 2 milliards.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus