Burkhalter évoque la neutralité des voisins de l'UE et de la Russie

La réflexion sur la sécurité européenne devrait être résolue en parallèle à la crise ukrainienne ...
Burkhalter évoque la neutralité des voisins de l'UE et de la Russie

Burkhalter évoque la neutralité des voisins de l'UE et de la Russie

Photo: Keystone

La réflexion sur la sécurité européenne devrait être résolue en parallèle à la crise ukrainienne. Didier Burkhalter a appelé mercredi à Vienne à réfléchir à un statut neutre pour les pays voisins de l'UE et de la Russie et à renforcer les liens économiques entre eux.

S'inquiétant de nouvelles indications 'd'escalade' dans l'Est de l'Ukraine, le conseiller fédéral a à nouveau appelé à respecter les engagements de Minsk. Même si la crise de la sécurité européenne est devenue 'virulente' en raison de l'Ukraine, le contexte est plus large, a estimé le chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

'Aucune vision commune n'a pu être établie pour le voisinage commun' entre l'UE, élargie aux pays d'Europe centrale et de l'Est, et la Russie, a déclaré M. Burkhalter dans son discours de clôture d'une réunion organisée à Vienne par la Conférence de Munich sur la sécurité. L'avenir de ces pays bloqué entre 'deux modèles d'intégration différents' constitue 'une des plus grandes questions pour la sécurité européenne'.

Le conseiller fédéral a demandé de considérer une neutralité pour ces Etats. Ce statut devrait être reconnu par toutes les parties impliquées dans la région et peut-être accompagné de mesures pour s'assurer de l'absence d'un recours à la force et d'autres garanties sécuritaires.

OSCE attendue sur l'économie et le volet sécuritaire

Mais cette ''connectivité sécuritaire' devrait évidemment être recherchée par les pays eux-mêmes', a-t-il encore affirmé. Et de défendre le droit de chaque pays de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) à choisir son propre dispositif sécuritaire.

Le chef de la diplomatie suisse a appelé à davantage de 'connectivité économique' qui refléterait les liens multiples entre ces différents Etats. M. Burkhalter a souligné que des propositions seront lancées sur la manière dont l'OSCE, que la Suisse a présidée en 2014, peut contribuer à cet effort.

Par ailleurs, rebondissant sur l'activité de la Mission spéciale d'observation de l'OSCE en Ukraine, Berne souhaite réformer les missions de paix de l'Organisation. Les capacités doivent être étendues et 'des éléments plus robustes' devraient accompagner les civils.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes