Christelle Luisier se lance dans la course au Conseil d'Etat

La PLR Christelle Luisier se lance dans la course pour succéder à Jacqueline de Quattro au ...
Christelle Luisier se lance dans la course au Conseil d'Etat

Christelle Luisier se lance dans la course au Conseil d'Etat

Photo: KEYSTONE/ADRIEN PERRITAZ

La PLR Christelle Luisier se lance dans la course au Conseil d'Etat vaudois pour succéder à Jacqueline de Quattro. La syndique de Payerne est la première candidate à se déclarer. Et la grandissime favorite.

La candidature de la Broyarde n'est pas une surprise. Depuis l'annonce du retrait de Jacqueline de Quattro, le nom de Christelle Luisier est sur toutes les lèvres. Depuis plusieurs années, elle est pressentie pour entrer au gouvernement vaudois. Elle y retrouverait la socialiste Cesla Amarelle, sa camarade de classe au gymnase d'Yverdon-les-Bains.

Pour l'instant, Christelle Luisier, 45 ans, n'est 'que 'candidate à la candidature'', précise-t-elle lundi dans une interview à 24 Heures. L'avocate de formation est syndique de Payerne depuis 2011 et députée au Grand Conseil depuis 2012.

L'élue se tient 'à la disposition de son parti', écrit-elle dans un communiqué. Elle précise qu'elle a d'ores et déjà reçu le soutien des comités de l'arrondissement PLR Broye-Vully et de la section de Payerne, ainsi que l'appui du comité des femmes PLR-Vaud.

Solide expérience

La Payernoise met en avant sa 'solide expérience' tant dans un législatif qu'à l'exécutif de Payerne, où elle 'a fait ses preuves'. Elle se décrit comme 'engagée, enthousiaste, déterminée et courageuse'. 'Je prends à coeur mes dossiers', explique-t-elle à Keystone-ATS, 'mais je peux parfois me montrer un peu impatiente'.

Originaire de Bagnes (VS), née le 27 septembre 1974 à Sion, Christelle Luisier a débarqué enfant à Payerne, où ses parents ont tenu pendant plus de dix ans le Café de La Poste. La fillette y a passé beaucoup de temps, immergée dans les discussions des adultes sur la politique et la vie de la bourgade.

Tôt en politique

Gymnase latin-anglais à Yverdon, droit public à l'Uni de Fribourg puis brevet d'avocate. Elle s'engage dès 1997 dans les rangs des radicaux et accède au Conseil communal (législatif) de Payerne. A 25 ans, elle est cheffe du groupe radical à la Constituante vaudoise.

Elle préside ensuite le Parti radical vaudois à un moment charnière de son histoire, lorsqu'il doit fusionner avec les libéraux pour devenir le PLR. Professionnellement, elle a travaillé de 2006 à 2008 comme secrétaire générale adjointe du Département des finances de Pascal Broulis. Elle reconnaît que c'est quelqu'un qui l'a 'coachée' au début de sa carrière. Mais elle a fait son chemin depuis et elle 'n'est pas toujours d'accord avec lui', explique-t-elle.

Centriste

Christelle Luisier estime 'incarner le centre-droit vaudois'. 'Je ne me situe pas dans les deux extrémités du PLR, ni à droite, ni à gauche', explique-t-elle. Tout au long de son parcours, ses thèmes de prédilection ont été nombreux: l'aménagement du territoire, la santé, l'environnement, la formation ou encore l'accueil de jour des enfants. Elle est mère de deux enfants adolescents.

L'élue juge important qu'il y ait une femme de droite au Conseil d'Etat vaudois et elle s'inscrit dans la continuité de l'action de Jacqueline de Quattro. Elle est la première candidate à sortir du bois. Les libéraux-radicaux intéressés ont jusqu'au 22 novembre pour s'annoncer à leur parti. Le PLR désignera son champion le 5 décembre. L'élection complémentaire se tiendra le 9 février. Elle peut être tacite s'il n'y a qu'une seule candidate.

/ATS
 

Actualités suivantes