Christophe Darbellay et Serge Gaudin plébiscités à Conthey (VS)

Sans surprise, le conseiller d'Etat sortant Christophe Darbellay et Serge Gaudin ont été désignés ...
Christophe Darbellay et Serge Gaudin plébiscités à Conthey (VS)

Christophe Darbellay et Serge Gaudin plébiscités à Conthey (VS)

Photo: KEYSTONE/LOUIS DASSELBORNE

Sans surprise, le conseiller d'Etat sortant Christophe Darbellay et Serge Gaudin ont été désignés candidats du PDC du Valais romand à l'élection au Conseil d'Etat, jeudi soir à Conthey. Aucun autre candidat n'est sorti du bois.

Christophe Darbellay, 49 ans et Serge Gaudin, 47 ans, ont été désignés candidats à l'unanimité et sous les applaudissements par les quelque 520 membres du parti réunis dans la salle polyvalente. Ils ont voté à main levée, le visage parfois couvert du masque qu'ils se sont vu remettre à l'entrée, Covid-19 oblige.

Les deux candidats ont dit leur intérêt pour la fonction. Christophe Darbellay, qui a intégré l'exécutif en 2017, s'est déclaré 'plus motivé que jamais' à poursuivre son action. 'Ces quatre ans ont passé comme un éclair au sein d'une équipe efficace et solide', a-t-il souligné.

Serge Gaudin, conseiller municipal à Evolène depuis 8 ans, devra profiter de ces quelques mois de campagne pour se faire connaître de la population valaisanne. 'Je suis très motivé et souhaite apporter mes 22 ans d'expérience industrielle, de gestion d'entreprise et mon réseau. L'objectif du parti n'est pas de sauver son troisième siège mais de le gagner', a souligné ce vice-président européen de la stratégie métal et du recyclage au sein de Novelis.

Pas de duel avec Reynard

Habitant Grimisuat dans le district de Sion, Serge Gaudin s'établira avec sa famille dès le mois de novembre à Evolène, dans le district d'Hérens, en raison de la loi qui veut qu'un district ne puisse pas avoir plus d'un conseiller d'Etat. Il évite ainsi un duel frontal avec le socialiste Mathias Reynard de Savièse (district de Sion).

Marié et père de deux enfants, il compte défendre le siège de Jacques Melly. Ce dernier remet son mandat après douze ans à l'exécutif valaisan.

Sur le plan cantonal, l'objectif du PDC est de maintenir ses trois sièges et de conserver ainsi la majorité au gouvernement, a souligné Joachim Rausis, président du PDCVr. Le candidat du Haut-Valais sera désigné officiellement en novembre, mais la candidature de Roberto Schmidt, élu au gouvernement en 2017, ne fera pas un pli.

'Congrès de la honte'

Le futur Conseil d'Etat valaisan se dirige de plus en plus vers une représentation uniquement masculine pour la prochaine législature. Dans un communiqué diffusé mercredi, le Collectif Femmes Valais n'a pas hésité à qualifier le congrès du PDCVr de 'congrès de la honte', estimant qu'il revient à 'la majorité politique en place de montrer l'exemple en présentant au moins une candidature féminine'.

Pour Joachim Rausis, il s'agit d'une 'attaque politique pure d'un collectif qui s'inscrit à gauche' et qui, selon lui, ne soutiendrait aucune candidate de droite. 'Une candidature féminine est encore possible dans le canton et je me réjouis de voir le Collectif Femmes la défendre'.

La vice-présidente du PDCVr Marie Zuchuat, a annoncé la création d'un groupe de cinq femmes du parti dont la volonté est de favoriser l'entrée en politique de femmes: 'Notre but est de faire éclore les talents de demain'.

Candidates vertes

Le premier tour de l'élection au Conseil d'Etat aura lieu le 7 mars 2021. Le PLR compte bien conserver le siège sur lequel s'est assis en 2017 Frédéric Favre, qui sera officiellement candidat pour un deuxième mandat lors de l'assemblée générale du parti le 10 septembre.

Du côté des socialistes, Esther Waeber-Kalbermatten se retire après trois législatures. En 2017, sa candidature avait fait grincer des dents des militants du Valais romand qui espéraient l'élection de l'ancien conseiller national Stéphane Rossini. Le siège est cette fois convoité par le conseiller national Mathias Reynard, qui a renoncé à briguer la tête du parti socialiste suisse pour se lancer dans la course au conseil d'Etat valaisan.

L'UDC devrait lancer le conseiller national Franz Ruppen. Quant aux Verts, dont l'assemblée générale se tiendra le 23 novembre, ils devraient être les seuls à présenter une ou plusieurs candidatures féminines.

/ATS