Classement partiel des griefs contre MM. Christen et Agnant

Le Ministère public vaudois a décidé de classer la plupart des griefs contre Jérôme Christen ...
Classement partiel des griefs contre MM. Christen et Agnant

Classement partiel des griefs contre MM. Christen et Agnant

Photo: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Le Ministère public vaudois a décidé de classer la plupart des griefs contre Jérôme Christen et Michel Agnant. Il renvoie néanmoins les deux municipaux de Vevey devant le Tribunal sur deux points pour avoir transmis à des tiers certains documents.

Le Parquet vaudois a rendu ses décisions lundi et la défense des accusés a diffusé jeudi un communiqué de presse qui en révèle la teneur. Il s'agit d'une ordonnance de classement et d'un acte d'accusation qui renvoie les élus devant le Tribunal de police de l'Est vaudois.

Cet automne

Jérôme Christen et Michel Agnant 'expriment le voeu que le Tribunal de police puisse trancher rapidement du caractère pénal ou non des faits litigieux. En l'état, l'audience de jugement devrait être agendée à l'automne', note le communiqué. Les deux municipaux sont suspendus depuis décembre 2018.

Le procureur a rendu un acte d'accusation contre les deux élus pour avoir transmis des procès-verbaux de séance de Municipalité ainsi que d'autres documents confidentiels à des tiers (deux personnes) et à la Commission de gestion.

Procédure en cours

Le procureur rend en revanche une ordonnance de classement sur cinq autres points litigieux. Il s'agit notamment de la transmission d'informations à la presse, d'une décision du Conseil d'Etat et du dévoilement d'un vote de la Municipalité.

Contactée par Keystone-ATS, la syndique de Vevey Elina Leimgruber a indiqué que 'la Municipalité prenait acte des ordonnances rendues par le Ministère public vaudois. Etant donné que la procédure est toujours en cours, elle ne souhaite pas s'exprimer à ce stade', a-t-elle déclaré.

Discutables

Dans son communiqué, la défense des deux municipaux tient à souligner. 'Sans vouloir préjuger, l'on constate que les griefs qui font l'objet de l'acte d'accusation paraissent discutables sur le plan de leur qualification pénale et ne semblent pas, en tout état de cause, relever d'un comportement inadmissible sur le plan institutionnel'.

Pour mémoire, l'exécutif de Vevey est en crise depuis des mois. Sur ces cinq membres initialement élus, deux sont encore en fonction, la syndique Elina Leimgruber (Verts) et le municipal Etienne Rivier (PLR).

Socialiste prévenu

Outre le cas des deux membres de Vevey Libre, Jérôme Christen et Michel Agnant, le socialiste Lionel Girardin est poursuivi pour gestion déloyale et abus de confiance.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus