Condamné à 38 mois de prison ferme pour pédophilie

L'homme de 27 ans, qui avait abusé sexuellement de neuf jeunes femmes de moins de 16 ans, a ...
Condamné à 38 mois de prison ferme pour pédophilie

Condamné à 38 mois de prison ferme pour pédophilie

Photo: KEYSTONE/AP/THOMAS KIENZLE

L'homme de 27 ans, qui avait abusé sexuellement de neuf jeunes femmes de moins de 16 ans, a été condamné 38 mois de prison ferme. Il rencontrait ses victimes sur les réseaux sociaux, dans la région d'Yverdon-les-Bains (VD).

Le pédophile luxembourgeois de 27 ans avait comparu lundi à Renens devant le Tribunal correctionnel de l'arrondissement de la Broye et du Nord vaudois. Renvoyé pour contraintes, actes d'ordre sexuel avec des enfants et contrainte sexuelle, il a écopé de 38 mois de prison ferme avec traitement ambulatoire, interdiction de travailler professionnellement ou bénévolement avec des mineurs.

Soit exactement ce que ce procureur avait requis à son encontre à un détail près: une fois sa peine purgée, le condamné sera expulsé de Suisse pour huit ans et non pas pour dix. A noter qu'il a déjà passé une année en détention préventive et qu'il devra s'acquitter d'un total de 7000 francs pour tort moral.

Chemin de rédemption

Son avocate Manuela Ryter-Godel contestait les qualifications de contraintes et de contraintes sexuelles. A ce stade, elle n'exclut pas de faire appel de cette décision auprès du Tribunal cantonal, mais attend l'aval de son client pour cela.

'Ce verdict ne tient absolument pas compte du chemin extraordinaire de rédemption parcouru par mon client, de sa franchise, de sa collaboration avec les enquêteurs, de ses remords et de ses excuses', a-t-elle dit.

Message clair aux prédateurs

De son côté, Me Coralie Devaud, avocate de deux des jeunes filles abusées, est satisfaite. 'Mes clients sont soulagés. Cela valide le statut de victimes de leurs filles. Ces deux jeunes sœurs étaient âgées de seulement une douzaine et une quinzaine d'années au moment des faits ! Ce jugement est un message clair envoyé aux prédateurs sexuels numériques, qui comme le condamné, traquent des mineures de moins de 16 ans sur Internet', a-t-elle expliqué.

Entre 2016 et fin avril 2020, ce livreur était entré en contact avec de nombreuses filles de moins de 16 ans afin d'avoir des relations sexuelles avec elles. Pour arriver à ses fins, le prévenu utilisait les réseaux sociaux et disait être photographe de mode.

En audience, le jeune homme a été décrit comme immature et accro à son téléphone portable et les experts l'ont diagnostiqué comme 'pédophile'. La justice lui reprochait neuf cas allant des attouchements jusqu'aux relations sexuelles.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus