Coronavirus: pas de rappel généralisé avant l'automne, selon l'OFSP

Une deuxième dose de rappel contre le Covid-19 devrait être recommandée à toute la population ...
Coronavirus: pas de rappel généralisé avant l'automne, selon l'OFSP

Coronavirus: pas de rappel généralisé avant l'automne, selon l'OFSP

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Une deuxième dose de rappel contre le Covid-19 devrait être recommandée à toute la population, mais pas avant l'automne. Les plus de 80 ans ne devraient par contre pas attendre, annoncent l'OFSP et la Commission fédérale pour les vaccinations.

Au vu de la circulation du variant BA.5 Omicron et de l'augmentation des cas en Suisse, les personnes de plus de 80 ans et les personnes immuno-déprimées devraient tendre l'épaule immédiatement pour un deuxième rappel. L'Office fédéral de la santé publique et la Commission pour les vaccinations (CFV) ont annoncé cette recommandation mardi.

Il s'agit de protéger ces groupes de personnes contre des formes graves de la maladie durant les mois d'été. Au vu de leur âge et de leur santé, elles sont le plus à risque, rappelle l'OFSP. Il est probable que les personnes qui font un rappel maintenant devront le renouveler encore d'ici la fin de l'année, ajoute l'office.

Pour les personnes de plus de 80 ans, l'injection de deuxième rappel recommandée mardi est gratuite. Pour les autres, et notamment pour celles et ceux qui souhaitent voyager cet été, le vaccin reste payant, aux alentours de 60 francs.

Attendre

Pour toutes les autres personnes dès 16 ans, en bonne santé, et qui sont déjà complètement immunisées (double vaccination avec rappel, ou double vaccination et guérison), l'OFSP et la CFV recommandent d'attendre l'automne avant de faire un deuxième rappel. D'après les connaissances actuelles, ce groupe d'âge est encore suffisamment protégé d'une infection grave.

Un deuxième rappel n'aurait actuellement que peu d'effets contre une infection et des symptômes légers, selon l'OFSP. Il peut aussi valoir la peine d'attendre les vaccins en préparation qui seront adaptés aux variants en circulation. Ces vaccins devraient être disponibles à l'automne. Le laboratoire Moderna a déposé fin juin auprès de Swissmedic une demande d'autorisation pour un vaccin bivalent contre le Covid-19 adapté au variant Omicron.

D'abord 'à risque'

La recommandation automnale s'adressera en priorité aux personnes 'à risque', à savoir les plus de 65 ans, celles affaiblies dans leur santé, aux femmes enceintes et au personnel de santé. Le but sera principalement d'éviter une surcharge du système de santé. Les enfants de 5 à 15 ans ne seront a priori pas concernés.

Impossible pour l'instant de savoir quand une telle recommandation généralisée sera faite, reconnaît l'OFSP. Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte: la situation épidémiologique, par exemple, ou la disponibilité et l'efficacité d'un vaccin adapté aux variants actuels.

En cas de recommandation généralisée, la vaccination de rappel sera à nouveau gratuite, précise l'office. Les coûts seront supportés par la Confédération, les cantons et l'assurance de base. Les cantons seront responsables de la mise en oeuvre de l'opération.

7 millions de doses

L'OFSP précise que la Suisse dispose actuellement de doses de vaccin en suffisance. Pour 2023, les négociations avec les laboratoires Pfizer/Biontech et Moderna sont terminées: 7 millions de doses ont été commandées au total. Le Conseil fédéral aurait voulu le double, mais le Parlement a décidé de réduire la voilure lors des débats sur le budget.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus