Coup de filet contre les trafics sur Internet, en Suisse y compris

Les autorités allemandes, en collaboration avec six autres pays dont la Suisse, ont démantelé ...
Coup de filet contre les trafics sur Internet, en Suisse y compris

Coup de filet contre les trafics sur Internet, en Suisse y compris

Photo: Keystone

Les autorités allemandes, en collaboration avec six autres pays dont la Suisse, ont démantelé des plate-formes de trafic illégal sur Internet concernant notamment des drogues et des armes. Neuf personnes ont été arrêtées, a annoncé lundi le parquet de Francfort.

'Des policiers de la police criminelle allemande et des collègues de Suisse, de Bosnie-Herzégovine, de France, des Pays-Bas, de Lituanie et de Russie, ont perquisitionné mardi et mercredi derniers au total 69 habitations et bureaux en Allemagne et à l'étranger et arrêté neuf suspects', a détaillé le parquet dans un communiqué.

'Les enquêtes visent les présumés opérateurs et utilisateurs de différentes plate-formes en langue allemande, sur lesquelles étaient vendus des biens illégaux, tels que des armes, des stupéfiants, des faux billets, des pièces d'identité contrefaites et des données volées (comme de cartes de crédit ou d'accès à des services Internet)', a poursuivi la justice allemande.

Le parquet de Francfort s'est félicité d'un 'coup majeur porté à l'économie souterraine en allemand et d'un nouveau signal qu'il n'existe pas d'anonymat complet sur Internet'.

Trafics en tous genres

Parmi les suspects, un Bosniaque de 27 ans, soupçonné d'être le principal opérateur de trois plate-formes, a été arrêté dans son pays le 24 février. Il a été placé en détention provisoire. Deux autres personnes, des Allemands de 21 et 29 ans, ont aussi été arrêtés en tant qu'administrateurs de deux forums et aussi, pour le plus jeune, d'une plate-forme illégale de streaming pour des événements sportifs payants et de films depuis 2012.

En Basse-Saxe, dans l'est de l'Allemagne, un Allemand de 22 ans a aussi été arrêté, soupçonné de trafic de stupéfiants sur Internet, ainsi que deux Syriens de 19 et 28 ans chez qui ont été retrouvés 36 kilos d'amphétamines, 1,5 kilo de cocaïne et 2,3 kilos d'ecstasy.

Des serveurs informatiques en France, aux Pays-Bas, en Lituanie et en Russie ont par ailleurs été saisis.

Aucune arrestation n'a eu lieu en Suisse, selon un porte-parole du parquet de Francfort, interrogé par l'ats. Les autorités suisses ont joué un rôle de coordination dans cette vaste enquête, a indiqué à l'ats Sabine Zeilinger, porte-parole de l'Office fédéral de Police (fedpol), confirmant l'engagement helvétique dans cette affaire.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes