Coupe du Monde 2006: le MPC aidera le Parquet de Francfort

Le Ministère public de la Confédération (MPC) traitera en 'priorité' la demande d'entraide ...
Coupe du Monde 2006: le MPC aidera le Parquet de Francfort

Coupe du Monde 2006: le MPC aidera le Parquet de Francfort

Photo: Keystone

Le Ministère public de la Confédération (MPC) traitera en 'priorité' la demande d'entraide judiciaire adressée récemment par le Parquet de Francfort. Celui-ci essaie de clarifier les soupçons de corruption entourant l'attribution à l'Allemagne du Mondial de foot 2006.

Le MPC a confirmé mercredi à l'ats avoir reçu une telle requête sans donner davantage de détails. La justice allemande demande à la Suisse de conduire différentes investigations liées à des transactions et à l'évasion fiscale, y compris parmi les données bancaires helvétiques, a indiqué à Reuters la procureure du Parquet de Francfort, Nadja Niesen.

Les enquêteurs cherchent à savoir où sont passés les 6,7 millions d'euros que le comité de la Fédération allemande de football (DFB) a versés à la FIFA en avril 2005 par l'intermédiaire de l'ex-patron d'Adidas Robert Louis-Dreyfus.

Une somme qui aurait pu être utilisée pour autre chose que le but initial (programme culturel de la FIFA), avait expliqué la Fédération en octobre de cette année dans un communiqué. Un montant qui ne serait ainsi pas déductible des impôts.

Explication 'absurde'

Selon les informations fournies par Franz Beckenbauer, président du comité de candidature puis d'organisation du Mondial 2006, ce montant était destiné 'seulement à obtenir la subvention de 250 millions d'euros' pour l'organisation de l'événement justement. 'Une erreur', a-t-il concédé, fin novembre.

Une explication jugée 'absurde' par Sepp Blatter quelques jours plus tard. Pour le président sortant de la FIFA, l'argent destiné aux organisateurs allemands n'était 'sujet à aucune condition de la part de la FIFA'. 'Donner de l'argent pour en obtenir? Non. Cela ne se fait pas à la FIFA', avait assuré le Valaisan de 79 ans, dans une interview au magazine Der Spiegel.

Fouilles déjà menées

En novembre, la police et des agents du fisc avaient déjà fouillé le siège de la DFB et les domiciles de plusieurs responsables en quête de preuves d'évasion fiscale liée à l'attribution de l'événement.

L'affaire a été révélée le 16 octobre par Der Spiegel qui affirmait que le comité de candidature allemand s'était constitué une caisse noire pour acheter des voix.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus