Croix-Rouge suisse: démission de Barbara Schmid-Federer

La présidente de la Croix-Rouge suisse Barbara Schmid-Federer démissionne avec effet immédiat ...
Croix-Rouge suisse: démission de Barbara Schmid-Federer

Croix-Rouge suisse: démission de Barbara Schmid-Federer

Photo: KEYSTONE/ANTHONY ANEX

La présidente de la Croix-Rouge suisse Barbara Schmid-Federer démissionne avec effet immédiat. Elle a passé un an à ce poste et a été active douze ans au sein de l'institution. L'annonce intervient alors que des remous agitent l'organisation depuis plusieurs mois.

La décision est prise pour des raisons de santé et sans attendre l'assemblée du 24 juin, indique la Croix-Rouge suisse (CRS) vendredi. Elle vise également à recentrer l'attention publique sur les enjeux majeurs de la Croix-Rouge suisse.

Pour rappel, le directeur de la CRS Markus Mader avait été limogé pour divergences de vues en décembre dernier. Dans la foulée, quatre des dix membres du comité directeur avaient démissionné.

Et il y a deux semaines était publiée une enquête externe faisant état de manquements de la part de l'organe dirigeant de l'institution dans le cadre du limogeage du directeur. Un rapport qui n'épargnait pas l'ancienne conseillère nationale du Centre (ex PDC) zurichoise.

Critiques

L'enquête déplorait le fait que l'organe de direction qui a démis M. Mader n'a pas été saisi par une demande en bonne et due forme qui aurait présenté les motifs du limogeage.

'Les derniers mois ont été intenses et éprouvants pour moi. Les attaques contre la réputation de la CRS et contre ma personne m'ont amenée à la limite de mes capacités', écrit Barbara Schmid-Federer dans sa lettre de démission.

Elle souligne que sa démission n'a pas de lien avec le rapport. 'En tant que Conseil de la Croix-Rouge, nous avons pris connaissance du rapport, mais nous avons une vision explicitement différente sur les conclusions tirées'.

Tensions

Selon le rapport, il apparaît que le conflit au sein de l'organisation résultait d'un problème d'ordre structurel, commun dans des organisations décentralisées comme la CRS. Les tensions étaient fréquentes entre une partie des sociétés cantonales et la centrale.

Ces tensions avaient déjà conduit à la démission du prédécesseur de Mme Schmid-Federer, Thomas Heiniger, parti à cause de divergences de vues. La Zurichoise avait été élue à la présidence en juin 2022.

Barbara Schmid-Federer était engagée depuis douze ans au sein de la Croix-Rouge. Elle a présidé pendant onze ans la section zurichoise et vice-présidé la CRS pendant trois ans.

Election le 24 juin?

Sa présidence a permis de 'poser de nouveaux jalons', selon le communiqué. Une stratégie a notamment été mise en place pour permettre à la CRS, 'avec ses structures fédérales fortes, de se positionner de manière plus moderne à l'avenir'.

Des candidats pour le Conseil de la Croix-Rouge ont pu être recrutés. Ils se présenteront à l'élection lors de l'Assemblée de la Croix-Rouge du 24 juin.

On ne sait pas encore si la succession de Mme Schmid-Federer pourra être réglée le même jour. Pour les deux actuels vice-présidents Hans Jürg Steiner et Matteo Pedrazzini, il est encore trop tôt pour dire s'ils se portent candidats, a indiqué M. Pedrazzini à Keystone-ATS vendredi.

Selon des informations parues dans les médias le week-end dernier, les problèmes au sein de la CRS ont déjà conduit à un recul des dons. Les grands donateurs attendraient que la situation se clarifie.

/ATS
 

Actualités suivantes