Davantage de personnes tributaires des prestations complémentaires

De plus en plus de personnes ne peuvent pas vivre de leur rente vieillesse ou de leur rente ...
Davantage de personnes tributaires des prestations complémentaires

Davantage de personnes tributaires des prestations complémentaires

Photo: Keystone

De plus en plus de personnes ne peuvent pas vivre de leur rente vieillesse ou de leur rente de l'assurance invalidité. En décembre 2014, 12,4% de retraités et 44,1% de rentiers AI étaient tributaires de prestations complémentaires.

Selon la statistique annuelle publiée vendredi par l'Office fédéral des assurances sociales, les dépenses pour les prestations complémentaires ont atteint 4,7 milliards de francs. La note a grimpé de 3,3% en un an, soit une croissance légèrement inférieure à la moyenne enregistrée depuis 2008.

La part des retraités concernés a progressé le plus fortement (+3,8%). En tout, 192'900 personnes ont touché une prestation complémentaire. La part de rentiers AI touchés a crû de 1,4% à 112'900 personnes.

L'immense majorité des personnes tributaires d'une prestation complémentaire vivent seules (86%). Celles vivant en couple ne constituent que 13% des cas. Les enfants qui font l'objet d'un calcul séparé représentent 1% des cas.

Surtout pour les jeunes rentiers AI

Du côté de l'AI, la situation varie beaucoup selon les âges. Entre 60 et 75% des personnes ayant 20 à 35 ans ont besoin de prestations complémentaires car elles n'ont souvent pas exercé du tout d'activité lucrative ou peu de temps et disposent donc d'une petite rente. Le taux diminue régulièrement pour n'être plus que 40% chez les quinquagénaires et 29% à l'âge de la retraite.

La situation est inverse pour les retraités: 8% des nouveaux rentiers AVS ont droit à une prestation complémentaire, contre 25% des rentiers de 90 ans. Cette tendance est liée à la probabilité croissante d'entrée dans un home et aux frais correspondants que de nombreuses personnes ne peuvent assumer par leurs propres moyens.

Primordial dans les homes

Les prestations complémentaires jouent un rôle primordial dans le financement des séjours en home. Environ la moitié des résidents en sont tributaires. A la fin de l'année dernière, 70'600 bénéficiaires de prestations complémentaires vivaient dans une institution. Ils ont perçu en moyenne 3200 francs par mois, soit plus de trois fois plus que les bénéficiaires vivant à domicile.

Sauf en Valais (moins de 8%) , plus de 15% des retraités de la Suisse latine et de Bâle-Ville ont reçu des prestations complémentaires. Le Tessin détient le record avec 19%. A l'autre extrême figure Appenzell Rhodes-Intérieures avec 7%.

Coup de pouce cantonal

La Confédération assume environ 30% des coûts. Les cantons se chargent du reste. Dix d'entre eux ont mis sur pied des prestations financières supplémentaires, généralement pour prendre en charge des dépenses que les prestations complémentaires ne parviennent pas à couvrir.

Ils y ont consacré au total près de 400 millions en 2012. Parmi les cantons romands concernés, Vaud a dépensé 120,7 millions, Genève 119,5 millions, Fribourg 78,6 millions et Berne 3,3 millions. Ailleurs outre-Sarine, l'enveloppe atteint 50,5 millions pour Zurich, au plus quelques millions ailleurs.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus