Déficit de 12,1 millions pour l'Hôpital fribourgeois en 2020

Comme pour les autres établissements hospitaliers de Suisse, la pandémie aura dicté la vie ...
Déficit de 12,1 millions pour l'Hôpital fribourgeois en 2020

Déficit de 12,1 millions pour l'Hôpital fribourgeois en 2020

Photo: KEYSTONE/ANTHONY ANEX

Comme pour les autres établissements hospitaliers de Suisse, la pandémie aura dicté la vie de l'Hôpital fribourgeois (HFR) l'an dernier. L'exercice comptable 2020 boucle sur un résultat similaire à celui de 2019, avec une perte de 12,1 millions de francs.

L'ampleur du déficit a pu être limitée grâce aux 34,2 millions de francs injectés par l'Etat. Les activités chirurgicales et médicales électives non indispensables ont été considérablement ralenties, comme les traitements ambulatoires, afin d'assurer la prise en charge des patients atteints du Covid-19.

Les recettes des prestations stationnaires ont diminué de 6% et celles des prestations ambulatoires de 2,3%, a relevé lundi l'HFR en présentant les comptes et l'activité hospitalière 2020. Les charges d'exploitation totales ont augmenté de 3,25% par rapport à 2019. Elles comprennent les coûts générés par la pandémie.

Le bilan 2020 devait refléter les effets des mesures prises pour améliorer l'efficience clinique dans la prise en charge des patients et contribuer à l'assainissement de la situation financière de l'établissement. Mais cette perspective inscrite dans le budget a été fortement impactée par la pandémie, a constaté l'HFR.

Les salaires et les frais de personnel ont augmenté d'environ 16 millions de francs (4,9%) par rapport à l'année précédente. Ces coûts supplémentaires sont principalement dus à la pandémie et à l'adaptation des contrats des médecins.

Blocs opératoires fermés à Tavel

En dépit des effets de la pandémie sur son activité hospitalière, l'HFR a pu poursuivre certains de ses projets. Les blocs opératoires du site de Tavel ont ainsi fermé et toutes les opérations ont été centralisées sur le site de Fribourg.

Les urgences de l'HFR Riaz ont été transformées en permanence et celles à Tavel ont fermé pendant la nuit. Leur réouverture 24/24 prévue au 31 décembre 2020 a été repoussée à 2021 en raison de la difficulté de recrutement, a expliqué le conseil d'administration.

Dans un communiqué diffusé lundi, le syndicat SSP région Fribourg a dénoncé ce qu'il considère comme un 'démantèlement' de l'hôpital public. Il estime que la pandémie a 'montré que la stratégie visant à diminuer le nombre de lits et fermer les structures hospitalières de proximité était une grave erreur'.

Initiative pour les urgences 24/24

Pour le SSP, le Conseil d'Etat fribourgeois doit donner les moyens financiers suffisants à l'HFR pour assurer des soins de qualité à la population. Dans ce sens, le syndicat appuie l'initiative populaire 'Pour des Urgences hospitalières publiques 24/24 de proximité'.

Le comité de l'Union syndicale fribourgeoise (USF) va soutenir cette initiative. Le syndicat estime qu'il faut qu'elle aboutisse pour 'avoir un débat public, ouvert, sur l'avenir de l'HFR et sur le financement nécessaire qu'il faut lui octroyer pour qu'il puisse continuer à offrir des prestations de qualité'.

Après un mois et quelques jours de récolte, l'initiative a obtenu 3000 signatures, la moitié des paraphes nécessaires pour que cette initiative soit soumise au peuple, a annoncé le comité citoyen HFR. Pour les initiants, cette démarche est le seul moyen d'éviter une privatisation d'une partie importante du secteur de la santé publique dans le canton de Fribourg.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus