Les Valaisans ont voulu des changements au National

La députation valaisanne au National présente un visage inédit. La proportion de femme est ...
Les Valaisans ont voulu des changements au National

Les Valaisans ont voulu des changements au National

Photo: Keystone

La députation valaisanne au National présente un visage inédit. La proportion de femme est deux fois plus importante, les germanophones sont trois fois plus nombreux par rapport aux élections de 2011. Aux Etats, les candidats sont en ballottage général.

L'UDC double sa délégation avec désormais deux élus au lieu d'un seul. Le PDC, que beaucoup voyaient sur le déclin, gagne un siège et porte sa délégation à quatre élus, dont deux femmes.

Le PLR conserve son siège, mais ne parvient pas à réélire son chef de file Jean-René Germanier. Il n'est pas tant déçu pour lui-même que pour son parti et considère que l'échec est de ne pas être parvenu à obtenir deux sièges pour le PLR. Il a estimé avoir atteint son objectif en nombre de voix.

La gauche perd un siège et n'aura pour seul élu que le sortant Mathias Reynard. Le scrutin a mobilisé 59,76% de l'électorat valaisan.

Plus à droite

Le sortant Yannick Buttet (PDC) termine en tête avec 43'584 voix devant un autre sortant, le benjamin sortant des chambres fédérales Mathias Reynard (PS) qui recueille 33'469 voix. La nouvelle venue Géraldine Marchand-Balet (PDC) arrive en troisième position avec 32'017 voix.

Philippe Nantermod (PLR) a obtenu 30'253 voix, la sortante Viola Amherd (PDC) 29'259, Roberto Schmid (PDC) 27'425. Ils devancent les deux UDC Franz Ruppen, 22'715 voix, et Jean-Luc Addor 15'221 voix.

Si le Valais a légèrement glissé à droite avec la perte d'un siège à gauche, le poids des formations politiques n'a que peu évolué par rapport à 2011. Le PDC reste à 39,9%, l'UDC passe de 19,7 à 22,2%, la gauche recule de 20,3 à 19,6%, le PLR passe de 18,8 à 18,2%.

Plus nombreuse et plus jeune

La députation valaisanne se compose pour la première fois de huit sièges, un de plus que lors des précédentes législatures grâce au développement démographique du canton. La partie germanophone du canton, un peu plus de 25% de la population, peut compter sur trois élus. Elle n'en a plus eu autant depuis 2003.

Pour la première fois également, deux femmes représenteront le Valais au National. Les deux élues sont issues des rangs du PDC. La députation est aussi plus jeune: Mathias Reynard (28 ans), Philippe Nantermod (31 ans), Yannick Buttet (38 ans), Géraldine Marchand-Balet (44 ans), Franz Ruppen (44 ans), Jean-Luc Addor (51 ans), Viola Amherd (53 ans) et Roberto Schmid (53 ans).

Ballottage général aux Etats

Aucun des sept candidats au conseil des Etats n'a obtenu la majorité absolue fixée à 61'033 voix. Le sortant Jean-René Fournier (PDC) a récolté 45'690 voix et son colistier Beat Rieder en a obtenu 37'100.

Suivent ensuite dans un mouchoir de poche Franz Ruppen (UDC) avec 29'539 voix et Pierre-Alain Grichting (PLR) avec 28'357 voix. L'ancien conseiller d'Etat Thomas Burgener (PS) a récolté 20'942 voix. Un score qu'il a qualifié de déception, annonçant qu'il renonçait à un deuxième tour.

Quant au Vert Christophe Clivaz, il arrive en sixième position avec 14'369 voix. Robert Métrailler (Centre Gauche-PCS) ferme la marche loin derrière avec 4721 voix.

Eventuel deuxième tour

S'ils se sont dits satisfaits de leur score, Franz Ruppen et Pierre-Alain Grichting n'ont pas voulu s'exprimer sur une candidature pour un deuxième tour. Les partis se réunissent lundi soir pour en décider.

Certains observateurs estiment cependant que l'écart séparant les deux premiers candidats des suivants est trop important pour qu'il soit possible de détrôner le PDC lors d'un éventuel second tour. Les listes doivent être déposées d'ici le mardi 20 octobre à 17h00.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus