Des vents tempétueux balayent la Suisse

Des vents tempétueux ont soufflé sur la Suisse pour la deuxième nuit consécutive. En montagne ...
Des vents tempétueux balayent la Suisse

Des vents tempétueux balayent la Suisse

Photo: KEYSTONE/URS FLUEELER

Des vents tempétueux ont soufflé sur la Suisse de samedi à dimanche pour la deuxième nuit consécutive. En montagne, les rafales ont atteint des valeurs qui placent cette tempête dans la catégorie des ouragans. Ce qui lui vaut d'être baptisée, en l'occurrence Marilou.

C'est au Säntis (AI), à 2500 mètres d'altitude, que le vent a soufflé le plus fort dans la nuit de samedi à dimanche, atteignant 164 km/h. La Suisse romande n'est pas en reste, avec des pointes mesurées par Meteonews à 152 km/h au Chasseral (BE), à 148 km/h aux Diablerets (VD), à 140 au Grand-St-Bernard (VS/I), à 133 à La Dôle (VD) ou à 130 au Moléson (FR).

En plaine, les rafales les plus fortes ont été enregistrées en Suisse orientale et dans l'Oberland bernois, à 118 respectivement 117 km/h dimanche matin. La Suisse romande tient la comparaison, avec 114 km/h à Evionnaz, et 111 au Bouveret, toutes deux dans le Bas-Valais. Eole a soufflé jusqu'à 103 km/h à Delémont, 102 à Cressier (NE) ou encore 90 à Genève, a indiqué Meteonews dimanche dans un communiqué.

Marchés de Noël fermés

Plusieurs marchés de Noël ont dû être annulés ou fermés prématurément dans le canton de Saint-Gall et en Suisse centrale. A Flawil (SG), un arbre est tombé sur le toit d'une maison, causant des dégâts pour plusieurs milliers de francs. Personne n'a toutefois été blessé.

Ce front venteux arrivé dans la nuit de vendredi à samedi a continué de traverser la Suisse ce dimanche, entraînant avec lui de la neige jusqu'en plaine par moments et par endroits. Les précipitations ont été élevées, sous forme de pluie en dessous de 1000 mètres.

Dimanche et dans la nuit de dimanche à lundi, la neige pourrait même tomber plus bas, jusqu'à une altitude de 400 à 600 mètres, avant tout sur le versant nord des Alpes. Ajoutée aux vents violents, cette neige fraîche attendue jusqu'à mardi est fort peu stable, avertissent les météorologues. Le danger d'avalanche est donc croissant.

En plaine, la vigilance est également de mise. Les fortes rafales rendent les promenades en forêt dangereuses. Au volant aussi, il s'agit de se méfier des rafales, qui peuvent rendre difficile la maîtrise du véhicule.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus