Deux UDC dirigeront les débats aux Chambres fédérales

Sauf surprise, deux UDC seront élus ce lundi sous la Coupole fédérale: le Bernois Andreas Aebi ...
Deux UDC dirigeront les débats aux Chambres fédérales

Deux UDC dirigeront les débats aux Chambres fédérales

Photo: KEYSTONE/ANTHONY ANEX

Sauf surprise, deux UDC seront élus ce lundi sous la Coupole fédérale: le Bernois Andreas Aebi président du National et le Schwyzois Alex Kuprecht président du Conseil des Etats. Le Covid-19 et le budget 2021 auront une place importante lors de la session qui démarre.

Les parlementaires fédéraux entameront les débats par les traditionnelles élections à la présidence des Chambres. La semaine prochaine, le 9 décembre, un troisième UDC complétera le tableau: le ministre de l'économie Guy Parmelin devrait être élu président de la Confédération. C'est la première fois que le Vaudois âgé de 61 ans accédera à cette fonction.

Outre ces élections, les parlementaires auront du pain sur la planche, notamment en raison de la crise du coronavirus. Fil rouge de la session d'hiver, les débats budgétaires démarreront mardi au Conseil national, avec la pandémie de Covid-19 en toile de fond.

Le Conseil fédéral a prévu des dépenses de 78,3 milliards de francs en 2021, soit 3,9% de plus comparé à 2020, essentiellement en raison des mesures liées à la pandémie. Les commissions compétentes demandent davantage.

Loyers commerciaux

Dans un Parlement où masques, plexiglas et désinfectants sont de rigueur, les Chambres devront décider si elles accordent ou non une aide pour les loyers des commerçants en difficulté à cause de la crise du coronavirus. Les deux conseils bataillent depuis le printemps sans réussir à se prononcer.

Ils diront encore s'ils donnent ou non leur aval à l'appui de l'armée aux hôpitaux débordés par la crise et devront mettre sous toit la loi sur les crédits cautionnés par la Confédération pour les entreprises touchées par la crise.

Cette semaine, les sénateurs aborderont encore l'initiative 'stop à l'îlot de cherté' et son contre-projet indirect, soutenu en commission. Ils se pencheront encore sur une simplification des démarches pour changer de sexe à l'état civil, ainsi que sur le mariage pour tous.

L'accord cadre avec l'Union européenne sera sur toutes les lèvres, mais surtout les 16 et 17 décembre dans le cadre d'une session extraordinaire consacrée à ce thème. Deux motions de l'UDC serviront à la base de la discussion. L'une demande des clarifications sur l'accord cadre et l'autre de la classer.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus