Double échec de l'UDC contre le plan d'études en Suisse orientale

L'UDC essuie deux nouveaux revers dans sa croisade contre le nouveau plan d'études scolaires ...
Double échec de l'UDC contre le plan d'études en Suisse orientale

Double échec de l'UDC contre le plan d'études en Suisse orientale

Photo: Keystone

L'UDC essuie deux nouveaux revers dans sa croisade contre le nouveau plan d'études scolaires alémanique qui ancre notamment l'enseignement du français à l'école primaire. Schaffhousois et Thurgoviens ont rejeté dimanche des initiatives populaires dans ce sens.

A travers leurs textes, les comités d'initiative des deux cantons visaient le plan d'études alémanique controversé 'Lehrplan 21', dont la mise en oeuvre est prévue à la rentrée 2017 en Thurgovie et un an plus tard à Schaffhouse. Ils lui reprochent de ne pas se limiter à la transmission du savoir de base et craignent que l'enseignement de deux langues étrangères à l'école primaire ne surcharge les élèves.

Initiatives nettement refusées

Dimanche, les électeurs schaffhousois ont rejeté à 68,5% le texte de l'UDC exigeant que toute mise en oeuvre du plan d'études soit soumise au parlement, voire au peuple s'il ne reçoit pas le soutien d'au moins 80% des députés du Grand Conseil. Ils font confiance à leurs autorités scolaires, déjà compétentes aujourd'hui.

L'UDC n'a pas connu plus de succès avec son initiative en Thurgovie, bien qu'elle a pu compter sur le soutien de députés de tous les partis, à l'exception du PLR et des Verts. Les votants l'ont rejeté à 75,3% des voix. Là aussi, le texte exigeait que le plan d'études soit soumis au législatif, voire au peuple.

Français: décision au printemps

Ce 'non' clair à l'initiative ne préjuge toutefois rien de l'enseignement du français à l'école primaire en Thurgovie, canton qui fut le premier à remettre en question ce principe via une motion de son parlement en 2014. Le Grand Conseil devra de toute façon encore se prononcer au printemps prochain.

Le plan d'études tel qu'il est présenté par le gouvernement comprend deux versions: l'une intègre le français au primaire, l'autre ne prévoit son enseignement qu'à partir du secondaire.

La croisade de l'UDC contre le plan d'études alémanique fait pour l'heure chou blanc. Les rejets de ses initiatives dimanche dans les cantons de Schaffhouse et Thurgovie font suite à celui de Bâle-Campagne en juin dernier. Les citoyens bernois et lucernois devraient encore se prononcer sur des textes similaires.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes