Effets non désirables des feux d'artifice

Les feux d'artifice ont des effets non désirables pour l'environnement et la santé, rappelle ...
Effets non désirables des feux d'artifice

Les feux d'artifice ont des effets non désirables pour l'environnement et la santé, rappelle lundi l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) dans un communiqué. La prudence est d'autant plus de mise avant le 1er août que le risque d'incendie est élevé.

Environ 1700 tonnes de feux d’artifice sont utilisées chaque année en Suisse, qui dégagent 300 tonnes de poussières fines dans l’atmosphère, ce qui représente 2 % des émissions annuelles en Suisse, précise l'OFEV. Après combustion, les composés métalliques colorants des éléments pyrotechniques se déposent sur les sols et dans les eaux, mais cette pollution est toutefois faible.

Pour les spectateurs, ce dégagement des quantités considérables de fumée et de poussières fines peut occasionner des troubles respiratoires et des toux chez les personnes sensibles. Les personnes qui souffrent de maladies des voies respiratoires et de maladies cardio-vasculaires devraient éviter de se trouver à proximité immédiate de feux d’artifice, prévient l'OFEV, qui met en garde contre les émissions des feux d’artifice plus petits allumés par les particuliers ayant un impact bien plus direct sur la santé.

Etre trop proche des feux d'artifice peut également occasionner des dommages auditifs irréversibles pour les personnes ne respectant pas les distances de sécurité. Même à distance, le bruit occasionné constitue une nuisance considérable pour les animaux, précise l'OFEV qui demande d'utiliser les feux d'artifice avec retenue et de ne pas les allumer plusieurs jours avant le 1er août.

L'OFEV appelle également la population à suivre les consignes des autorités qui peuvent limiter l’allumage de feux d’artifice dans certaines communes ou cantons face au risque d'incendie de forêt. Des interdictions pourraient être prononcées dans certaines régions.

/ATS
 

Actualités suivantes