Elevés par Aquatis, seize crocodiles sacrés en route pour le Maroc

Elevés par Aquatis à Lausanne, seize jeunes crocodiles sacrés ont pris mercredi la route pour ...
Elevés par Aquatis, seize crocodiles sacrés en route pour le Maroc

Elevés par Aquatis, seize crocodiles sacrés en route pour le Maroc

Photo: KEYSTONE/Valentin Flauraud

Elevés par Aquatis à Lausanne, seize jeunes crocodiles sacrés ont pris mercredi la route pour le Maroc. Soixante ans après leur disparition du territoire, ils seront réintroduits progressivement dans leur milieu naturel, une première sur le continent africain.

Equipés de microchips en vue de leur passage à la douane, les reptiles ont été placés dans des compartiments individuels bien stables, a raconté mercredi à Keystone-ATS Michel Ansermet, directeur de l'aquarium Aquatis. 'Tout s'est très bien passé, dans un calme total', s'est-il réjoui.

Confortablement installés, les crocodiles ont ensuite été pris en charge par un transporteur spécial dans une camionnette jusqu'à Genève, puis en avion. 'L'arrivée à Agadir est prévue de nuit, ce qui permet d'éviter que les spécimens ne soient exposés à de fortes chaleurs', a relevé M. Ansermet qui les accompagne.

Et de préciser que les voyageurs du jour mesurent entre 42 centimètres et 1,06 mètre pour les plus grands. Deux sont issus d'une portée de 2019, quatorze de celle de 2022.

Acclimatation à Crocoparc

Le Crocoparc d'Agadir, un 'grand centre très bien conçu' accueillera dans un premier temps les seize nouveaux pensionnaires dans un bassin spécialement aménagé. 'Les deux ados et quatorze préados finiront leur croissance dans ce lieu, jusqu'à atteindre 1,30 m ou 1,40 m. Ils s'y adapteront aux températures du pays et devront apprendre à se débrouiller', explique le zoologue.

Si quelques spécimens seront conservés au Crocoparc afin de former un noyau reproducteur de l’espèce, 'dans un an, en mai 2025, nous relâcherons les autres dans la nature. Ce sera au sud du Maroc dans des gueltas, à savoir des trous d'eau dans le Sahara', décrit l'expert.

Le site a été aménagé pour leurs besoins. Il a été choisi en tenant compte des intérêts des populations locales et dans un contexte de développement socio-économique durable de la zone, en accord avec le nouveau protocole de l'Union internationale pour la conservation de la nature, a précisé M. Ansermet.

Dix ans de travaux

'La réintroduction de cette espèce est une première en Afrique, une deuxième au niveau mondial. Le zoo de Cologne (D) a en effet réintroduit en 2023 des crocodiles des Philippines dans cet archipel', relève le spécialiste.

C'est aussi le fruit de dix ans de travaux, 'un grand moment, un truc de fou', s'est réjoui M. Ansermet. Rien que pour les papiers du voyage, il a fallu six mois de travail, note-t-il.

'Bon caractère'

Le crocodile sacré - une espèce 'qui a bon caractère et qui est moins agressive que ses congénères du Nil' - a disparu du Maroc depuis une soixantaine d'années. En grave danger d’extinction, il en resterait entre 3500 et 5000 dans le monde.

'Le Maroc s'est d'ores et déjà déclaré preneur pour la prochaine ponte. Nous sommes également en contact avec la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso, qui s'intéressent à la réintroduction de ces reptiles sur leur territoire, ainsi qu'à des échanges génétiques', a souligné le directeur.

Aussi en Europe

'Ici à Aquatis, nous conservons le couple de parents Cléo, 44 ans, et Farouche, 45 ans. Ils se reproduisent environ tous les deux ans. Deux petits partiront par ailleurs prochainement pour un zoo en Angleterre afin de 'remonter' la population de crocodiles sacrés en Europe.

Pour mémoire, l'aquarium-vivarium Aquatis est l’institution en charge du programme de conservation des crocodiles sacrés au niveau européen. L'institution participe à plusieurs programmes de conservation d’espèces de l’EAZA (Association européenne des zoos et aquariums).

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus