En Roumanie, Ignazio Cassis a parlé Europe et coopération

Le conseiller fédéral Ignazio Cassis s'est rendu lundi à Bucarest au premier jour de sa visite ...
En Roumanie, Ignazio Cassis a parlé Europe et coopération

En Roumanie, Ignazio Cassis a parlé Europe et coopération

Photo: KEYSTONE/AP/VADIM GHIRDA

Le conseiller fédéral Ignazio Cassis s'est rendu lundi à Bucarest au premier jour de sa visite en Roumanie et en Bulgarie. Il a parlé Europe et coopération, a indiqué le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

Le chef du DFAE a rencontré dans la capitale roumaine le ministre des Affaires étrangères Teodor Melescanu et la première ministre Vasilica-Viorica Dăncilă pour des entretiens bilatéraux. La Roumanie assurera dès le 1er janvier 2019 la présidence du Conseil de l'Union européenne (UE).

Les priorités de cette présidence ont été l'un des thèmes centraux des discussions. Ignazio Cassis a aussi informé Teodor Melescanu de l'état des négociations institutionnelles entre la Suisse et l'UE. Les ministres ont encore parlé de la coopération entre les deux pays en matière d'éducation, de recherche, de police et dans le domaine économique.

Hausse des échanges commerciaux

Au cours des dix dernières années, le volume des échanges entre les deux pays est passé de 982 millions à plus de 1,4 milliard de francs, avec un excédent de 130 millions en faveur de la Suisse en 2017. La Suisse est le huitième investisseur en Roumanie, avec des investissements directs d'environ 2,5 milliards d'euros (environ 2,8 milliards de francs).

Enfin, il a aussi été question de coopération dans le cadre de la contribution de la Suisse à l'élargissement de l'UE. Depuis 2009, la Suisse a soutenu 62 projets à hauteur de 181 millions de francs en Roumanie par l'intermédiaire de la Direction du développement et de la coopération (DDC) et du Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO).

Environ 85% des projets ont déjà été lancés. Ils portent sur le soutien à la croissance économique, l'amélioration des conditions de travail ou encore le renforcement de la société civile.

Suite du processus en suspens

Le soutien aux nouveaux États membres de l'UE a été approuvé par le Parlement helvétique en 2007. En vue d'une éventuelle deuxième contribution de la Suisse, Ignazio Cassis a fait savoir à ses interlocuteurs que le Conseil fédéral déterminerait la suite du processus après la fin de la procédure de consultation et en tenant compte des relations globales entre la Suisse et l'UE.

Avant ses entretiens politiques à Bucarest, le conseiller fédéral a rencontré des représentants de la minorité germanophone de Roumanie. A Sibiu, il a rencontré le maire Astrid Fodor et Paul-Jürgen Porr, le président du Forum démocratique des Allemands de Roumanie. Ce parti représente la minorité germanophone, qui compte environ 36'000 personnes.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus