Enervée, Jacqueline de Quattro laisse échapper une critique au DDPS

Visiblement peu satisfaite d'une réponse du Département fédéral de la défense sur un projet ...
Enervée, Jacqueline de Quattro laisse échapper une critique au DDPS

Enervée, Jacqueline de Quattro laisse échapper une critique au DDPS

Photo: Keystone

Visiblement peu satisfaite d'une réponse du Département fédéral de la défense sur un projet de parc éolien vaudois, Jacqueline de Quattro a jeté un froid mardi au Grand Conseil. Elle l'a enjoint à revoir ses radars, 'ce serait mieux contre les crashs d'avions'.

La petite phrase lâchée à la fin de sa prise de parole a stupéfait l'assistance. La ministre PLR en charge du territoire et de l'environnement répondait alors à une interpellation sur des projets éoliens vaudois et notamment sur des réserves émises par le Département de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS).

Au micro, Jacqueline de Quattro a décidé de lire un extrait d'un courrier qu'elle a dit être du secrétariat général du DDPS à Romande Energie concernant Provence. Un courrier qu'elle a jugé 'assez consternant'.

Remise en question

D'après la ministre, le département dirigé par le conseiller fédéral vaudois Guy Parmelin y indique que des études sont en cours mais que de par sa 'très grande proximité' avec la base aérienne de Payerne (VD), la faisabilité du parc de Provence 'pourrait être remise tout ou partie en question'.

Devant les députés, le sang de la conseillère d'Etat n'a fait qu'un tour. Elle a alors lâché: 'je propose au DDPS de revoir ses notions de géographie et accessoirement de revoir ses radars: ce serait mieux contre les crashs d'avion également'. Le visage mal à l'aise du président du Grand Conseil en disait long.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes