Etudiants du collège de St-Maurice « consternés et indignés »

La nomination de l'ancien chef du service valaisan de l'enseignement à un poste d'enseignant ...
Etudiants du collège de St-Maurice « consternés et indignés »

Etudiants du collège de St-Maurice

Photo: Keystone

La nomination de l'ancien chef du service valaisan de l'enseignement à un poste d'enseignant au collège de St-Maurice continue à faire des vagues. Des étudiants de dernière année ont fait part au département de leurs objections et une pétition circule.

Les maturistes ont envoyé une lettre recommandée de deux pages à Oskar Freysinger, chef du département valaisan de la formation, a indiqué jeudi Rhône FM sur son site internet. Dans ce courrier, que l'ats a pu consulter, les étudiants ont tenu à exprimer leur 'consternation et indignation' face à la nomination de Jean-Marie Cleusix et à ses conséquences.

Ils dénoncent le climat d'incertitude auquel ils sont confrontés et redoutent un changement de professeur qui impliquerait une modification de programme. 'Or, étant en cinquième et dernière année, nous sommes en droit d'attendre des bonnes conditions de travail et un climat stable pour nous préparer aux examens et échéances qui nous attendent en juin', estiment-ils.

L'enseignement de Jean-Marie Cleusix n'est pas remis en cause par les étudiants qui ne l'ont jamais eu comme professeur. Ils jugent toutefois 'contradictoire de recevoir des cours d'éthique et de philosophie politique par un homme qui a fait la Une des journaux pour des affaires de fraude'. Ils ont encore lancé une pétition qui circule actuellement dans le collège.

Réaction des professeurs et des politiques

La nomination de Jean-Marie Cleusix au collège de St-Maurice fait des vagues depuis plusieurs jours. La démarche a provoqué la réticence du corps professoral du collège.

Puis, les partis socialiste, démocrate-chrétien et libéral-radical ont dénoncé dans un communiqué commun une tentative de forcing de la part d'Oskar Freysinger pour placer son ancien chef de service. Ils ont demandé au Conseil d'Etat de 'surseoir à toute démarche liée à la réinsertion de Jean-Marie Cleusix tant que la lumière ne sera pas faite à son sujet'.

Démission annoncée fin juillet

L'ancien chef de service a annoncé sa démission le 27 juillet, officiellement pour raison de santé. Mais le gouvernement a décidé de nommer un groupe de travail pour identifier d'éventuels griefs à son encontre et de possibles dysfonctionnements dans son service.

Jean-Marie Cleusix est une personnalité controversée en Valais. Il a eu des démêlés fiscaux avec la commune de Leytron, puis a reçu un blâme écrit par le Conseil d'Etat pour avoir violé les devoirs de loyauté et de fidélité ainsi que l'obligation de réserve.

/ATS


Actualisé le