Excédent de recettes de 121 millions au budget de Bâle-Ville

Le budget 2019 de Bâle-Ville prévoit un excédent de recettes de 121 millions de francs. Le ...
Excédent de recettes de 121 millions au budget de Bâle-Ville

Excédent de recettes de 121 millions au budget de Bâle-Ville

Photo: KEYSTONE/URS FLUEELER

Le budget 2019 de Bâle-Ville prévoit un excédent de recettes de 121 millions de francs. Le canton table sur une hausse des recettes fiscales. Les employés de l'Etat toucheront une compensation du renchérissement.

La situation des finances cantonales reste toujours stable, s'est réjoui jeudi le gouvernement lors de la présentation du budget. L'excédent permettra d'amortir les conséquences financières du 'projet fiscal 17' de la Confédération. L'exécutif rejette les demandes d'économie des partis bourgeois.

Le budget prévoit des recettes totales de 4,21 milliards de francs. Les recettes fiscales devraient atteindre 2,83 milliards de francs, soit une hausse de 2,2% par rapport au budget 2018, mais en baisse de 0,6% par rapport aux comptes 2017.

Compensation du renchérissement

Les employés de l'Etat se verront accorder une compensation du renchérissement d'un montant total de 10,3 millions de francs. Le renchérissement cumulé depuis 2011 est toujours négatif, mais d'autres employeurs versent une compensation. Le gouvernement veut faire de même pour que l'administration cantonale reste attractive sur le marché du travail.

Pour 2019, le canton prévoit des investissements nets de 309 millions de francs, soit une baisse de 44 millions par rapport à 2018. Ce recul s'explique par la fin des travaux dans de nombreux bâtiments scolaires. Le degré d'autofinancement devrait atteindre 101,3% contre 82,4% au budget 2018. La dette nette reculera légèrement pour s'inscrire à 1,97 milliard de francs.

Selon le plan financier pour 2020 à 2022, le canton va réaliser des excédents de recettes de 110 à 123 millions de francs. Seul un excédent structurel permettra de concrétiser le compromis prévu en vue de l'entrée en vigueur du 'projet fiscal 17', souligne l'exécutif.

Allégement des impôts

Dans le cadre de la réforme de l'imposition des entreprises, qui réduira le taux d'imposition des bénéfices, le gouvernement veut alléger d'autant les impôts des personnes physiques. Si on tient compte de ce compromis, les années 2020 à 2022 boucleront avec des déficits qui atteindront entre 33 et 80 millions de francs.

A l'exception de 2016, Bâle-Ville a toujours bouclé ses comptes dans les chiffres noirs depuis 2005. En 2016, le déficit s'expliquait par l'assainissement de la caisse de pension de l'Etat qui a coûté un milliard de francs.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus