Excellents, les comptes permettent de préparer la RIE 3 vaudoise

Les comptes 2017 de l'Etat de Vaud bouclent sur un excellent résultat. Ils présentent un excédent ...
Excellents, les comptes permettent de préparer la RIE 3 vaudoise

Excellents, les comptes permettent de préparer la RIE III vaudoise

Photo: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Les comptes 2017 de l'Etat de Vaud bouclent pour la 13e année consécutive dans le noir, avec un excédent de revenus net de 147 millions. Mais c'est sans compter 494 millions de francs pour des préfinancements et diverses anticipations liées à la RIE III vaudoise.

RIE III ou réforme vaudoise de la fiscalité des entreprises: le mot était constamment dans la bouche du grand argentier Pascal Broulis jeudi lors de la présentation des comptes 2017. Le gros du paquet entrera en vigueur en 2019, mais le gouvernement prépare le terrain.

Les comptes incluent ainsi pour 494 millions d'éléments 'extraordinaires', dont près de 80% sont en lien avec la RIE III, a expliqué le conseiller d'Etat. Sur ce montant, 256 millions correspondent au surcoût pour 2019 et 2020 du report de la réforme fédérale (Projet fiscal 17). Et 75 millions sont prévus pour soutenir la diversification du tissu économique vaudois.

Maîtrise des charges, un enjeu

Hors ces éléments extraordinaires, la croissance réelle des charges s'élève à 2,2%, et touche notamment les secteurs santé/social et l'enseignement. La masse salariale croît en raison de la progression démographique et des hausses automatiques de salaire. 'Globalement, le canton a bien maîtrisé ses dépenses', estime M. Broulis, qui reconnaît cependant que 'les prochains combats du gouvernement concerneront la parfaite maîtrise de nos dépenses'.

Les revenus bruts s'élèvent à 10,151 milliards, soit 9,2% de plus que le montant budgeté. Les recettes d'impôts (+ 2,3%) confirment l'amélioration constatée aux comptes 2016. Les impôts des entreprises sont en recul de 8,4%, ne bénéficiant pas des effets exceptionnels qui caractérisaient l'exercice 2016.

Pascal Broulis y perçoit 'clairement une bonne nouvelle': hors effets exceptionnels, la réduction anticipée du taux d'imposition du bénéfice de 8,5 à 8% a été entièrement absorbée. Cela prouve que les estimations sur la RIE III étaient 'solides' et que les 'bienfaits' de la réforme ont porté un peu leurs fruits en 2017, dit-il.

Les investissements bruts se montent à 287 millions en 2017, et concernent toutes les régions du canton. La dette nette poursuit sa légère croissance amorcée en 2014 et atteint 825 millions.

Dynamique positive

Dans l'ensemble, le canton 'va bien', a résumé Pascal Broulis. 'Son économie et sa démographie connaissent une croissance supérieure à celle de la Suisse'. L'objectif du Conseil d'Etat est de maintenir une 'dynamique positive' pour que le canton reste concurrentiel. Les comptes bouclent pour la 13e année consécutive dans le noir.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus