Fédérales 2015: la Confédération veut encourager les jeunes à voter

Les élections fédérales d'octobre occupent la Chancellerie fédérale et les cantons depuis longtemps ...
Fédérales 2015: la Confédération veut encourager les jeunes à voter

Fédérales 2015: la Confédération veut encourager les jeunes à voter

Photo: Keystone

Les élections fédérales d'octobre occupent la Chancellerie fédérale et les cantons depuis longtemps. Pour mobiliser des électeurs, la Confédération mise sur des moyens classiques, mais aussi pour la première fois sur une vidéo surtout destinée aux jeunes.

En 2011, 49% de citoyens avaient participé au renouvellement du Parlement. Cette année, 400'000 personnes de plus auront le droit de vote, dont près de trois quarts sont des jeunes devenus majeurs. S'ils viennent voter en masse sans se tromper, l'un des objectifs principaux aura été atteint, a estimé la Chancelière de la Confédération Corina Casanova jeudi devant la presse.

Le peuple a beau être régulièrement consulté par votation, le Parlement prend infiniment plus de décisions et nombre d'entre elles ne sont pas soumises à référendum ou contestées, a-t-elle rappelé. La composition des Chambres fédérales pèse donc fortement sur la vie politique du pays.

Le nouveau Parlement tranchera sur la Stratégie énergétique 2050 ou la réforme de la prévoyance vieillesse. C'est en outre le Parlement qui élit le Conseil fédéral et le Tribunal fédéral.

Compliqué

Elire le Conseil national le 18 octobre est toutefois compliqué. La Chancellerie fédérale a réalisé un mode d'emploi par vidéo dans les quatre langues nationales, en anglais et en langage des signes. Tous les électeurs domiciliés dans des cantons appliquant la proportionnelle recevront aussi comme d'habitude en octobre une notice explicative.

Seuls six cantons recourent au scrutin majoritaire (UR, OW, NW, GL, AI, AR). Déjà accessible, le portail internet www.ch.ch/élections2015 complète l'information.

Beaucoup plus de citoyens qu'en 2011 pourront utiliser le vote électronique. Près de deux tiers des Suisses de l'étranger devraient pouvoir voter en ligne.

Sous réserve du feu vert du Conseil fédéral, treize cantons: (ZH, LU, GL, FR, SO, BS, SH, SG, GR, AG, TG, NE, GE) ont l'intention d'offrir cette possibilité. Celui de Berne y renonce pour éviter une surcharge liée à d'autres projets. Une partie des électeurs domiciliés dans les cantons de Genève et Neuchâtel devrait aussi pouvoir voter par Internet.

Les cantons sont prêts pour les élections 2015, a assuré Peter Grünenfelder, président de la Conférence suisse des chanceliers d'Etat. Responsables de la mise en oeuvre, ils ont prévu des hotlines téléphoniques pour les citoyens et des sites. Les citoyens devraient être informés à temps des possibilités les concernant.

Environ 3000 bureaux de vote seront ouverts le 18 octobre. Quelque 75'000 personnes souvent bénévoles devraient être mobilisées à l'échelon communal, cantonal et communal à cette date.

Elections en novembre aussi

Le nouveau visage du Conseil des Etats ne sera pas toutefois pas encore connu à l'issue de cette journée. Dans certains cantons, un deuxième tour devra départager les candidats fixés souvent le 8 ou le 15 novembre. Il a fallu retenir des dates assez proches afin que tous les élus puissent être confirmés avant la session d'hiver.

Il s'agit d'éviter la situation d'il y a quatre ans où quatre sièges étaient restés vides la première semaine. Transfuge du National, le conseiller aux Etats Peter Föhn (UDC/SZ) élu au second tour n'avait même pas pu participer à l'élection du Conseil fédéral.

Cela n'arrivera pas à Ivo Bischofberger. Le PDC est le seul sénateur déjà réélu en avril pour la prochaine législature par la Landsgemeinde d'Appenzell Rhodes-Intérieures.

Les élections fédérales devraient coûter en tout environ 20 millions de francs.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus