Feu vert pour abattre deux jeunes loups de la meute de Moesola

Le canton des Grisons pourra abattre deux jeunes loups de la meute de Moesola. Par contre, ...
Feu vert pour abattre deux jeunes loups de la meute de Moesola

Le Valais ne pourra pas réguler la meute du Val d’Hérens

Photo: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Le Valais ne pourra pas abattre des loups de la meute du Val d’Hérens, au motif que les mesures de protection des troupeaux sont insuffisantes : il va déposer recours. En revanche, le canton des Grisons tuera deux jeunes loups de la meute de Moesola.

A la mi-septembre, le canton des Grisons a soumis une demande d’autorisation à l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) dans le but de réguler la meute de loups de Moesola, qui avait causé d’importants dommages, a indiqué l'OFEV dans un communiqué mercredi. Le canton souhaitait abattre deux jeunes loups pour provoquer un changement de comportement au sein de la meute.

Mercredi, l’OFEV a approuvé la demande du canton, lequel peut donc prononcer une décision de tir, dont la validité devra être limitée au 31 mars 2023. Les tirs devront être effectués à proximité des troupeaux d’animaux de rente et en présence de plusieurs loups dans le but de modifier le comportement de la meute.

L’OFEV recommande en outre au canton, d’ici l’année prochaine, de contrôler l’exploitation de l’alpage touché par d’importants dommages et d’examiner les mesures possibles de protection des troupeaux.

Demande valaisanne rejetée

La demande du Valais pour abattre trois jeunes loups de la meute du Val d’Hérens a été rejetée mercredi par l'OFEV. Le canton avait invoqué d’importants dommages pour justifier sa demande.

L'OFEV justifie sa réponse négative par une documentation et une mise en œuvre insuffisantes de la protection des troupeaux sur les alpages à moutons concernés.

Le Valais regrette la décision de l'OFEV et va déposer un recours auprès du Tribunal fédéral administratif, a fait savoir le canton dans un communiqué. Selon lui, le fait que 33 moutons aient été tués justifie le fait de tuer des loups. D'autant que des mesures de protection des troupeaux ont été mises en place : un berger est présent en permanence avec deux chiens et le parc de nuit est équipé de filet de pâture électrifié à plus de 3000 volts.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus