Fin de l'enquête: le coupable court toujours

L'homme qui a violé et rendu tétraplégique une jeune femme en 2015 à Emmen (LU) n'a toujours ...
Fin de l'enquête: le coupable court toujours

Fin de l'enquête: le coupable court toujours

Photo: KEYSTONE/ALEXANDRA WEY

L'homme qui a violé et rendu tétraplégique une jeune femme en 2015 à Emmen (LU) n'a toujours pas été identifié. Le Ministère public met fin à l'enquête. Elle pourra être rouverte à tout moment si de nouveaux éléments sont portés à la connaissance des enquêteurs.

La police a exploité toutes les informations fournies par la population, a indiqué lundi le Ministère public lucernois. Malgré les nombreux tests ADN, l'agresseur n'a pas pu être identifié et arrêté.

Le viol d'Emmen remonte au 21 juillet 2015. Tard dans la soirée, la victime alors âgée de 26 ans faisait du vélo sur un chemin à proximité d'un bois. Un inconnu l'a arrachée de sa bicyclette, la blessant grièvement, puis l'a violée. La jeune femme est paralysée depuis les faits.

Traces d'ADN

Sur les habits de la victime, les enquêteurs ont trouvé des traces d'ADN qui pourraient appartenir à l'agresseur. Près de 10'000 données personnelles en tous genres ont été vérifiées. Sur cette base, 371 hommes ont dû se soumettre à un test ADN.

La police a aussi analysé 1863 données de téléphones portables qui ont mené à 32 personnes qui s'étaient trouvées à proximité du lieu de l'agression au moment des faits. Sur ces 32 personnes, 31 ont fait un test ADN. Une seule, actuellement à l'étranger, doit encore faire le test.

Récompense

Les enquêteurs ont promis une récompense de 10'000 francs, puis de 20'000 francs pour toute information permettant d'arrêter l'agresseur. La police a aussi demandé à la population de lui signaler toutes les personnes qui se font remarquer par leur très grand intérêt pour cette affaire ou qui ont brusquement disparu de la circulation après l'agression.

Selon la description donnée par la victime, l'homme qui l'a agressée et violée mesurerait entre 170 et 180 cm et aurait entre 19 et 25 ans. C'est un fumeur. Il a la peau foncée et des cheveux frisés brun noir. Après l'agression, l'homme lui a dit qu'il s'appelle Aaron ou Aron. Rien ne permet toutefois d'affirmer qu'il s'agit de son véritable prénom.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus