Forum de l'histoire suisse: exposition sur le travail des enfants

En usine, dans les champs ou sur des lacs gelés: des enfants étaient exploités au 19e et au ...
Forum de l'histoire suisse: exposition sur le travail des enfants

Forum de l'histoire suisse: exposition sur le travail des enfants

Photo: Musée national suisse

En usine, dans les champs ou sur des lacs gelés: des enfants étaient exploités au 19e et au 20e et siècle en Suisse pour améliorer les revenus des familles. Une nouvelle exposition du Forum de l'histoire suisse, à Schwyz, est consacrée à cette réalité parfois oubliée.

A partir de samedi jusqu'au 27 octobre, le public peut découvrir des récits, des photos, des documents, des objets et même des odeurs témoignant des travaux que des enfants étaient contraints d'effectuer au cours des deux derniers siècles, écrit jeudi le Forum de l'histoire suisse. Le parcours de l'exposition 'Les enfants au travail' est également équipé de bornes multimédias.

Foins, dentelles ou coloriages pieux

A titre d'exemple concret, le musée se penche notamment sur le cas d'une usine de soie à Gersau (SZ), du coloriage d'images pieuses à Einsiedeln (SZ) ou sur les travaux d'extraction de glace en hiver à Rothenthurm (SZ).

Les enfants gardaient les bêtes, nettoyaient l’écurie et aidaient à faire les foins. Ils faisaient de la dentelle, filaient la laine et la soie ou confectionnaient des cordons de paille en travail à domicile.

Filles et garçons devaient aider leurs parents. Ils étaient intégrés très tôt dans le processus de travail et apportaient souvent une contribution indispensable à la survie financière de leur famille, écrit le Forum de l'histoire suisse.

Exceptions tragiques à l'interdiction après 1877

La situation des enfants ne s'est améliorée progressivement qu'à partir de l'introduction de la scolarité obligatoire, en 1874, et de la loi fédérale sur les fabriques, en 1877. La scolarité devenait alors un droit fondamental et le travail des enfants âgés de moins de 14 ans était interdit en Suisse. Mais dans les régions démunies et isolées, les enfants continuaient à servir de main-d’œuvre.

Sur ce point, l'exposition s'intéresse au destin des enfants placés à l'étranger, souvent de force. Tel est le cas notamment des 'enfants de Souabe' venus des Grisons, des enfants des foyers ou des 'spazzacamini' du Tessin, qui ramonaient les cheminées en Italie.

Si la Suisse a ratifié, en 1997, la convention de l’ONU sur les droits des enfants, 160 millions de filles et de garçons doivent aujourd'hui encore travailler dans le monde entier. Dans certaines plantations, fabriques ou mines, ils sont même exploités à partir de l'âge de 5 ans.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus