Genève interdit la vente de tabac et d'e-cigarettes aux mineurs

Après le Valais et Bâle-Campagne, c'est au tour de Genève d'interdire la vente de cigarettes ...
Genève interdit la vente de tabac et d'e-cigarettes aux mineurs

Genève interdit la vente de tabac et d'e-cigarettes aux mineurs

Photo: KEYSTONE/AP/ROBERT F. BUKATY

Après le Valais et Bâle-Campagne, c'est au tour de Genève d'interdire la vente de cigarettes électroniques aux mineurs. Le Grand Conseil a adopté vendredi à l'unanimité un projet de loi du Conseil d'Etat en ce sens.

L'interdiction concerne non seulement les produits du tabac, mais aussi les produits assimilés au tabac. Cette seconde dénomination comprend les cigarettes électroniques, ainsi que les flacons de recharge et les cartouches, mais aussi le cannabis légal.

Mauro Poggia, chef du Département de la sécurité, emploi et santé (DSES), se réjouit de cette unanimité en faveur de la protection des mineurs. En présentant cette loi qui intègre la problématique de l'alcool et du tabac, M. Poggia a devancé une loi fédérale encore en discussion à Berne.

Plus de 8% des adolescents de 14-15 ans fument au moins une fois par semaine et 25% des jeunes de 15-19 ans sont des fumeurs, a relevé M. Poggia lors des débats en commission. La cigarette électronique pousse les jeunes dans un engrenage qui très souvent les amène ensuite vers la cigarette, a-t-il souligné.

Vapotage interdit

Les nouvelles dispositions légales visent donc à prendre des mesures pour diminuer la consommation de produits du tabac qu'ils soient fumés, chauffés, prisés ou à usage oral. Actuellement, il n'existe à Genève aucune interdiction de vente pour les mineurs, que ce soit pour le tabac ou les produits assimilés au tabac.

A l'instar du domaine de l'alcool, des achats-test seront effectués pour le tabac. Des sanctions, allant d'une amende jusqu'au retrait de l'autorisation de vente désormais obligatoire pour le tabac, sont prévues pour les contrevenants. A noter encore que la nouvelle loi interdit également le vapotage dans les lieux publics.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus