Graves manquements dénoncés à la fondation psychiatrique de Nant

Un audit conclut à d'importants manquements dans la prise en charge des patients à la Fondation ...
Graves manquements dénoncés à la fondation psychiatrique de Nant

Graves manquements dénoncés à la fondation psychiatrique de Nant

Photo: Keystone

Un audit conclut à d'importants manquements dans la prise en charge des patients à la Fondation de Nant, institution psychiatrique de l'Est vaudois. Des mesures correctives immédiates sont annoncées. Un médecin-chef du CHUV assurera une supervision.

L'audit a été réalisé par le médecin cantonal Karim Boubaker, à la demande du conseiller d'Etat Pierre-Yves Maillard. La démarche faisait suite à plusieurs plaintes et incidents critiques. Le père d'un jeune suicidé avait notamment porté plainte, parce qu'il estimait que son fils avait été mal pris en charge.

Une délégation de quatre personnes, emmenée par le médecin cantonal, s'est rendue sur place les 9 et 17 avril dernier pour réaliser un audit des activités du secteur adulte. Elle conclut à d''importants manquements' dans l'application des processus de prise en charge, indique mercredi le canton dans un communiqué.

Manque de traçabilité des informations

Une culture de la transmission orale, malgré la mise en place d'un dossier informatisé, provoque un manque de traçabilité des informations sur les risques liés au suicide, à l'agressivité, aux consommations et au projet de soins. Cette situation peut être source d'incident 'à tout moment', mais principalement durant la nuit et les gardes du week-end, indique le canton.

'Nous aimerions en particulier que les cadres soient plus présents, ce qui permettra aux collaborateurs de mieux travailler sur les processus de prise en charge et en particulier sur la traçabilité', a expliqué à l'ats le médecin cantonal. Ces deux dernières années, la Fondation de Nant, à Corsier-sur-Vevey, a enregistré le départ de plusieurs de ses cadres, ce qui avait amené une quarantaine de psychiatres et de psychanalystes de la région à s'en inquiéter auprès des autorités.

'Les difficultés de l'institution sont en grande partie liées à ce moment de transition et à cette réorganisation en cours: ce grand chamboulement fragilise tout le système', note M. Boubaker. De nouveaux cadres feront leur apparition: déjà nommé, le nouveau directeur général, Christian Moeckli, avancera son arrivée à Nant, prévue en 2016, et assumera la direction générale dès octobre. Un nouveau directeur médical est également recherché.

Supervision du CHUV

Le professeur Jean-Nicolas Despland, médecin-chef au Département de psychiatrie du CHUV, sera chargé de la supervision de la direction médicale ad intérim de Nant dès le 1er juin et jusqu'à six mois après l'arrivée du nouveau directeur médical. 'Nous souhaitons qu'il puisse accompagner la direction médicale dans ce changement important', a ajouté M. Boubaker. Le Dr Despland répondra de son mandat directement au médecin cantonal et à Pierre-Yves Maillard.

Le chef du Département a pris acte de l'engagement du Conseil de fondation à mettre en oeuvre immédiatement les mesures préconisées dans le rapport d'audit, comme la mise au concours immédiate des postes de cadres récemment libérés et une révision des pratiques de transmission des informations.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus