Grégoire Junod élu tacitement syndic de Lausanne

Dès juillet, le socialiste Grégoire Junod sera le nouveau syndic de Lausanne. Seul candidat ...
Grégoire Junod élu tacitement syndic de Lausanne

Grégoire Junod élu tacitement syndic de Lausanne

Photo: Keystone

Dès juillet, le socialiste Grégoire Junod sera le nouveau syndic de Lausanne. Seul candidat en lice, il a été élu tacitement mardi. Il succédera à Daniel Brélaz. Daniel Rossellat à Nyon et Laurent Wehrli à Montreux repartent pour une législature à la syndicature.

Sans surprise, Grégoire Junod a été élu tacitement à l'issue du délai pour le dépôt des listes. Municipal depuis 2011, le socialiste, 40 ans, est actuellement directeur du logement et de la sécurité publique. Les discussions pour la nouvelle répartition des dicastères devraient aboutir durant le mois d'avril.

Les dernières élections ont confirmé l'insolente domination de la gauche, qui a décroché six des sept sièges. Lausanne hérite d'une municipalité rajeunie, avec le départ de trois élus dans la soixantaine.

Pour la ville, une page va se tourner avec le départ d'une de ses figures emblématiques, Daniel Brélaz. Entré en 1990 à la municipalité et syndic depuis 2002, l'écologiste de 66 ans ne se représentait pas.

Rossellat à nouveau syndic

A Nyon, Daniel Rossellat, rempile pour cinq ans à la syndicature. Indépendant proche des Verts, le patron du Paléo Festival devra désormais composer avec une municipalité à majorité de droite. Il a accédé en 2008 à la syndicature et a été facilement réélu en 2011 puis en février dernier, dès le premier tour à la municipalité.

Laurent Wehrli, nouveau conseiller national PLR, repart pour un tour à Montreux. A Renens, le socialiste Jean-François Clément va succéder à la popiste Marianne Huguenin, qui ne se représentait pas.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus