Gros succès pour les fouilles celtes de Vufflens-la-Ville (VD)

Plus de 1300 visiteurs ont admiré les vestiges exceptionnels d'une agglomération celtique du ...
Gros succès pour les fouilles celtes de Vufflens-la-Ville (VD)

Gros succès pour les fouilles celtes de Vufflens-la-Ville (VD)

Photo: Keystone

Plus de 1300 visiteurs ont admiré les vestiges exceptionnels d'une agglomération celtique du 2e siècle avant J-C- lors de portes ouvertes samedi à Vufflens-la-Ville (VD). Le site a été découvert lors de sondages réalisés pour le chantier de la route cantonale RC 177.

Débutées à fin avril 2015 et prévues sur une durée de 13 mois, Les fouilles constituent un champ d'investigation d'une qualité rare. Elles ont livré des vestiges particulièrement bien conservés sur plus de 7000 m2 de terrain agricole à proximité du village.

'Il s'agit d'une très bonne surprise. On n'imaginait pas l'ampleur de la découverte', a déclaré à l'ats Anne Schopfer, adjointe responsable d'opération chez Archeodunum, l'entreprise en charge des fouilles.

Conservée en l'état

Le chantier de 400 mètres de long et 20 de large a permis de mettre au jour une seule grande agglomération. Elle a été occupée entre le 2e et le 1er siècle avant J.-C.: 'Il y avait du monde, des centaines, voire des milliers de personnes', estime l'archéologue.

Puis les habitants sont partis, sans doute pour se mettre en hauteur dans des citadelles, un phénomène qui avait cours dans toute l'Europe.

Outre Vufflens, il existe très peu d'autres agglomérations en Suisse de cette époque, à savoir Berne, Yverdon et Bâle. La caractéristique de Vufflens est qu'elle est conservée en l'état. Elle n'a pas été perturbée par des occupations ultérieures.

Zone industrielle et artisanale

Deux quartier de styles différents occupaient chacun une terrasse naturelle. Ils étaient séparés par un secteur voué à la production d'objets en métal: parures, fibules en bronze, armement, fourreaux d'épée. Beaucoup sont des éléments marqueurs de richesse.

Les maisons d'une durée de vie d'une vingtaine d'années étaient construites en fer et en bois. Elles se sont superposées au gré des démolitions et des reconstructions. 'Y vivaient des artisans, des aristos et des esclaves', résume l'archéologue.

En contrebas, dans la plaine de la Venoge, un second espace artisanal était dédié à la production de céramique et comprend au moins cinq fours de potiers. Deux espaces funéraires ont également été repérés en périphérie de l'agglomération.

Monnaie de Marseille et d'ailleurs

Plus de 400 parures et une centaine de monnaies figurent à l'inventaire, dont de la monnaie de Marseille, de Zurich et du nord de l'Italie. Preuve que Vufflens était un pôle important à la croisée des grands axes de communication nord-sud et est-ouest.

A l'origine, le budget des fouilles se montait à cinq millions. Il a été par la suite réduit à quatre millions qui ont couvert les fouilles. Il manque maintenant les fonds pour l'analyse du site et pour les publications, a souligné Mme Schopfer.

Quant à la RC 177, en construction depuis le printemps 2015, elle reliera le pôle logistique de Vufflens-Aclens à la jonction autoroutière d'Aclens. Elle devrait être achevée à fin 2018.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus