Guy Parmelin et Johann Schneider-Amman fêtés sur leurs terres

Le nouveau conseiller fédéral Guy Parmelin et le président de la Confédération fraîchement ...
Guy Parmelin et Johann Schneider-Amman fêtés sur leurs terres

Guy Parmelin et Johann Schneider-Amman fêtés sur leurs terres

Photo: Keystone

Le nouveau conseiller fédéral Guy Parmelin et le président de la Confédération fraîchement élu Johann Schneider-Amman ont été fêtés chaleureusement jeudi dans leurs cantons d'origine. Bains de foule, acclamations et bons petits plats ont rythmé leur journée.

Parti de Berne en train spécial, le Vaudois Guy Parmelin est arrivé en milieu d'après-midi à Nyon, lieu de la réception. Lors des précédents arrêts à Fribourg, Oron et Lausanne, l'ambiance s'est révélée bon enfant, avec des visages réjouis par cet instant hors du commun. A Nyon, l'accueil a été très chaleureux, avec une foule de quelque 1500 personnes et d'innombrables drapeaux dans les rues.

Depuis 17 ans, le canton de Vaud attendait ce moment. 'Il y avait un manque. J'ai reçu beaucoup de soutiens du canton de Vaud, mais aussi de Suisse alémanique', a relevé Guy Parmelin, soucieux que tout se passe bien.

Musique, fanfares diverses, milices vaudoises, anciens dragons, le canton avait déployé tous ses atours. Le survol de la gare de Nyon par des PC 7 au moment du défilé s'est limité au bruit des machines, le brouillard empêchant d'apercevoir les appareils. 'On n'a rien vu', s'amusaient les élèves qui avaient congé pour l'occasion.

Equilibre et solidarité

Dans son discours, Guy Parmelin a mis l'accent sur 'l'équilibre et la solidarité' qui caractérisent le système suisse. Il a promis de garder 'un oeil attentif' sur ces enjeux, comme sur le fédéralisme qui permet au 'génie local' de s'exprimer.

Peu avant 18h00, la partie officielle de la réception a débuté, suivie d'un repas. Au menu: terrine du Léman aux écrevisses, caille désossée au pinot noir vaudois, purée de pommes de terre, bouquetière de légumes et pâtisserie aux trois chocolats.

Devant les 700 invités, l'autre conseiller fédéral UDC Ueli Maurer a souligné l'importance du signal lancé par l'élection de Guy Parmelin 'pour la Suisse, pour les minorités et pour les langues du pays'. Le nouvel élu a ensuite conclu: 'Paysan je suis, paysan je resterai dans l'âme', a-t-il déclaré en remerciant l'Union suisse des paysans de lui avoir offert un pommier.

'Gamin de l'Emmental'

Outre-Sarine, le président de la Confédération fraîchement élu Johann Schneider-Ammann était lui aussi chaleureusement accueilli. Les invités se sont d'abord rendus au théâtre municipal de Berne. Parmi eux, de nombreuses personnalités bernoises dont les anciens conseillers fédéraux UDC Samuel Schmid et Adolf Ogi.

Puis ils ont paradé dans la ville du nouveau président, Langenthal (BE). Là, des centaines de personnes ont bravé le froid dans les rues de la ville pour applaudir le cortège présidentiel. De nombreux écoliers se sont rassemblés le long du parcours avec des lampions et des drapeaux.

'Je me réjouis d'être de retour à la maison', a déclaré M. Schneider-Ammann. En tant que 'gamin de l'Emmental', il doit beaucoup à sa ville de Langenthal. Il y a fait ses classes et y a travaillé comme entrepreneur pendant des années.

Au centre-ville, 'schüblig' et risotto aux champignons étaient offerts. Johann Schneider-Ammann et ses invités ont ensuite poursuivi leur route vers le banquet officiel.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes