Guy Parmelin ne rencontrera pas Emmanuel Macron en novembre

La prochaine rencontre entre le président de la Confédération Guy Parmelin et le président ...
Guy Parmelin ne rencontrera pas Emmanuel Macron en novembre

Guy Parmelin ne rencontrera pas Emmanuel Macron en novembre

Photo: KEYSTONE/PETER KLAUNZER

La prochaine rencontre entre le président de la Confédération Guy Parmelin et le président français Emmanuel Macron n'aura finalement pas lieu. Elle était envisagée pour le mois de novembre à Paris. Paris réfute tout lien avec l'achat des avions de combat américains.

'Comme la visite n'était pas définitivement convenue, il ne s'agit pas de l'annulation d'un rendez-vous confirmé', assure dimanche la porte-parole du Département de l'économie Irène Harnischberg à l'agence Keystone-ATS. Elle confirmait ainsi des informations parues dans Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung. 'Il ne s'agissait pas d'une visite d'Etat, mais simplement d'une visite de travail', a-t-elle encore précisé.

Démenti

L'Elysée a de son côté démenti dimanche avoir annulé cette rencontre. 'Le président Emmanuel Macron a confirmé le principe de la rencontre début 2021, les Suisses ont rapidement proposé une date en novembre et nous avions répondu que nous regarderions.'

Mais 'nous leur avions dit cet été que novembre serait compliqué', a précisé une source diplomatique, en ajoutant que 'la date n'a pas été calée pour le moment'. Emmanuel Macron a par ailleurs vu le président suisse Guy Parmelin aux JO de Tokyo en juillet. 'Cela n'a jamais été annulé et encore moins pour les raisons évoquées', assure l'Elysée.

Les deux journaux dominicaux laissent entendre que c'est la France qui aurait décidé de faire l'impasse sur le rendez-vous. L'achat par la Suisse d'avions américains F-35 plutôt que les avions français Rafale n'aurait pas plu à Emmanuel Macron. Selon des sources diplomatiques évoquées par les deux médias, Paris reprocherait au Département de la défense d'avoir continué à négocier alors que la décision d'acheter des avions américains était déjà prise.

En ce qui concerne les relations avec l'Union européenne, 'les contacts avec nos pays voisins se déroulent à plusieurs niveaux, en premier lieu au niveau opérationnel et à travers nos ambassades. Ces contacts se poursuivent indépendamment des visites diplomatiques au plus haut niveau', a encore dit le département de Guy Parmelin.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus