Hans Stöckli et le candidat UDC élus - Echec de Regula Rytz

Le socialiste Hans Stöckli et l'UDC Werner Salzmann représenteront le canton de Berne au Conseil ...
Hans Stöckli et le candidat UDC élus - Echec de Regula Rytz

Le socialiste Hans Stöckli et l'UDC Werner Salzmann élus

Photo: KEYSTONE/PETER KLAUNZER

Le socialiste sortant Hans Stöckli et l'UDC Werner Salzmann représenteront le canton de Berne au Conseil des Etats lors de la prochaine législature. La Verte Regula Rytz n'a pas réussi dimanche à créer la surprise lors du second tour de l'élection aux Etats.

L'ancien maire de Bienne a terminé en tête avec 157'750 suffrages devant le président de l'UDC bernoise Werner Salzmann qui lui a recueilli 154'586 suffrages. La présidente des Verts suisses Regula Rytz n'a pas réussi son pari et termine à la 3e place avec 141'337 suffrages. La PLR Christa Markwalder ferme la marche avec 115'163 suffrages.

L'effet femme et l'élan écologique n'ont donc pas été déterminants lors du second tour de l'élection au Conseil des Etats. L'accession à la Chambre des cantons d'un duo rose-vert aurait constitué une première pour le canton de Berne. La participation s'est élevée dimanche à 44,4%.

Le PS devant les Verts

Contrairement à d'autres cantons, notamment Vaud, le candidat socialiste a réussi à devancer sa colistière écologiste. Le poids démographique de l'arrondissement Berne-Mittelland, qui élit traditionnellement des personnalités de gauche, n'a pas permis à Regula Rytz de coiffer au poteau le candidat UDC.

Avec la réélection de Hans Stöckli à un 3e mandat, les francophones de Bienne et le Jura bernois auront un représentant sous la Coupole fédérale pour défendre leurs intérêts après la non-réélection au Conseil national de l'UDC Manfred Bühler. Agé de 67 ans, le socialiste incarne aussi la défense du bilinguisme.

Appelé à présider le Conseil des Etats, l'ancien maire de Bienne a déclaré que sa réélection le motivait énormément pour les quatre prochaines années. Très présent sur le terrain lors de la campagne pour le 2e tour, Hans Stöckli a remercié le travail des bénévoles et le soutien de ses proches.

Regula Rytz a souligné que jamais encore dans le canton de Berne une candidature verte n'avait été si proche de décrocher un siège au Conseil des Etats. Interrogée sur une éventuelle candidature au Conseil fédéral, la conseillère nationale n'a rien voulu dévoiler de ses intentions.

L'UDC retrouve son siège

L'UDC est donc parvenue à reconquérir son siège perdu au profit du PBD avec le président de sa section cantonale. Même avec des ténors comme Adrian Amstutz ou Albert Rösti, elle n'était pas parvenue à retrouver ce siège en 2011 et 2015. Le parti a réussi dimanche à mobiliser son électorat.

Avec l'élection de Werner Salzmann au Conseil des Etats, Manfred Bühler gagne une place et devient désormais le premier des viennent-ensuite au Conseil national.

Faible participation

Comme lors du 1er tour le 20 octobre, la participation a été la plus faible dans le Jura bernois. Elle y a atteint 34% contre 44% pour la moyenne cantonale. Elle s'est même élevée à 48,5% dans l'arrondissement Berne-Mittelland.

Le PS et les Verts avaient convenu avant les élections du 20 octobre qu'ils présenteraient une candidature unique au deuxième tour. Seul le candidat avec le maximum de chances devait se lancer dans cette bataille. Mais le score obtenu par la présidente des Verts suisses a changé la donne. Pour d'aucuns, cette double candidature faisait courir un risque au socialiste.

Au 1er tour, le conseiller aux Etats Hans Stöckli avait terminé en tête devant la Verte Regula Rytz. L'UDC Werner Salzmann s'était classé à la 3e place. Quant à la PLR Christa Markwalder, elle avait terminé à la 5e position, largement devancé par le trio de tête.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus