Hausse modérée des prestations complémentaires en 2018

En 2018, les dépenses pour les prestations complémentaires (PC) ont progressé de 2,1% pour ...
Hausse modérée des prestations complémentaires en 2018

Hausse modérée des prestations complémentaires en 2018

Photo: KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

En 2018, les dépenses pour les prestations complémentaires (PC) ont progressé de 2,1% pour atteindre 5 milliards de francs. Au total 328'100 rentiers AVS et AI ont touché une allocation PC, soit 1,6% de plus qu’à fin 2017, une croissance modérée.

Au début des années 2000, le nombre de bénéficiaires augmentait encore de l'ordre de 3%. Aujourd'hui, les retraités et invalides touchant des prestations complémentaires représentent un peu moins de 17% des rentiers AVS et AI, indique lundi l'Office fédéral des assurances sociales (OFAS).

La faible progression du nombre de bénéficiaires de PC est d'une part due à la baisse du nombre de rentiers AI ces dernières années. Dans cette catégorie, les chiffres devaient continuer à se stabiliser ces prochaines années. A fin 2018, 115'100 personnes ont touché une aide à leur rente AI, soit 900 personnes ou 0,8 % de plus que l’année précédente.

Moins de frais liés aux homes

L'autre raison à l'origine de l'augmentation modérée tient à la baisse de 0,2% du nombre de bénéficiaires vivant en home grâce aux soins à domicile et autres prestations d'aide qui permettent de retarder voire empêcher l’entrée dans un établissement médico-social. Enfin, le nouveau régime de financement des soins introduit en 2011 décharge aussi les PC.

Les personnes qui touchent des prestations complémentaires à leur rente vieillesse étaient 209'200, soit 4400 personnes ou 2,2 % de plus qu’à fin 2017.

Les bénéficiaires vivant à domicile ont touché 1100 francs par mois en moyenne. Ceux qui séjournent en EMS ont touché pour leur part 3300 francs en moyenne. Près de la moitié des pensionnaires de home ont besoin des prestations complémentaires pour couvrir les frais d'hébergement.

Révision adoptée

Les dépenses pour les PC sont financées à près de 30% par la Confédération et 70 % par les cantons. Elles ont atteint en 2018 cinq milliards de francs, soit 2,9 milliards pour les rentes complémentaires à l'assurance vieillesse et près de 2,1 milliards pour celles à l'assurance invalidité.

En début d'année, le Parlement a adopté une réforme des prestations complémentaires. Elle devrait permettre d'économiser 453 millions de francs. Elle prévoit diverses mesures comme la réduction des prestations pour enfants ou la baisse du montant minimal des PC. On ignore encore quand cette révision entrera en vigueur.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus