Hommage aux victimes de Würenlingen (AG), 50 ans après l'attentat

Cinquante ans après l'attentat contre un avion de Swissair, familles et autorités ont rendu ...
Hommage aux victimes de Würenlingen (AG), 50 ans après l'attentat

Hommage aux victimes de Würenlingen (AG), 50 ans après l'attentat

Photo: KEYSTONE/WALTER BIERI

Cinquante ans après l'attentat contre un avion de Swissair, familles et autorités ont rendu hommage aux 47 victimes dans une forêt près de Würenlingen (AG). L'appareil s'y était écrasé le 21 février 1970 après l'explosion d'une bombe dans la soute.

Environ 300 personnes ont assisté à la cérémonie organisée devant le mémorial érigé en mémoire aux victimes. 'Leur nombre montre que l'on n'oubliera jamais ce jour-là' a déclaré Ruedi Berlingen, co-organisateur de la cérémonie de commémoration et fils du commandant de bord tué.

Combat contre l'oubli

Ex-maire de Würenlingen et co-organisateur lui aussi, Arthur Schneider a rappelé qu'à l'époque, les familles ne disposaient d'aucune cellule psychologique. Elles devaient se consoler mutuellement face à l'indifférence des autorités fédérales. Les proches des victimes sont 'les héros de Würenlingen', a dit M. Schneider.

Surtout, ils attendent aujourd'hui encore des réponses sur les circonstances du plus grave attentat survenu en Suisse. 'Nous continuons notre combat pour la justice et contre l'oubli', a souligné M. Schneider.

Cas prescrit: suspects jamais jugés

Cependant, on ne saura probablement jamais vraiment toute la vérité sur le crash de l'avion de Swissair. Deux auteurs présumés de l'attentat, des Palestiniens, sont connus, mais ils n'ont jamais été jugés.

En août 2018, le Ministère public de la Confédération (MPC) a annoncé qu'il ne rouvrirait pas l'enquête sur cette attaque terroriste. La procédure pénale est classée depuis 2000. Elle est prescrite et ne peut pas être reprise.

Des documents du FBI disponibles sur Internet, mentionnant la participation possible de deux Allemands à l'attentat, ont été trouvés. Basés sur des sources inconnues, ils ne remplissent pas les conditions légales pour rouvrir la procédure.

Quinze victimes israéliennes

Parmi les victimes, 15 étaient israéliennes. L'ambassadeur d'Israël en Suisse, Jacob Keidar a déclaré qu'aucune des 47 victimes ne serait jamais oubliée. Malgré le classement de la procédure pénale, il a déclaré espérer encore la révélation d'informations nouvelles permettant d'élucider, un jour, complètement cet attentat.

Un rabbin, un pasteur protestant et un prêtre catholique ont lu des prières en hommage aux morts et à leurs familles. Les personnes présentes ont déposé des gerbes et des couronnes. 47 bougies ont été allumées, une par victime.

Bombe envoyée depuis Munich

Le Convair Coronado du vol SR 330 Zurich - Tel-Aviv avait décollé de Zurich le 21 février 1970 à 13h14. Alors que l'avion se trouvait à 4500 mètres au-dessus du lac des Quatre-Cantons, le commandant de bord annonçait à 13h33 qu'il faisait demi-tour en raison d'une explosion dans la soute.

Gêné par la fumée, l'équipage n'arrivait plus à lire les instruments de bord et le système de navigation était hors service. L'avion s'est écrasé dans une forêt près de Würenlingen, non loin de la centrale nucléaire de Beznau. L'appareil a explosé en touchant le sol.

La bombe postée à Munich se trouvait dans un colis qui devait être envoyé par avion à Tel-Aviv. L'appareil de Swissair a décollé de Munich pour rejoindre l'aéroport de Zurich avant de repartir en direction d'Israël. Les explosifs étaient reliés à un altimètre. La déflagration est survenue une fois que l'avion a atteint l'altitude déterminée par les terroristes sur leur bombe.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus