Les « points délicats » ont été abordés, dit Guy Parmelin

Dialogue franc et loyal: le ministre de la défense Guy Parmelin a ainsi décrit sa rencontre ...
Les « points délicats » ont été abordés, dit Guy Parmelin

Les

Photo: Keystone

Dialogue franc et loyal: le ministre de la défense Guy Parmelin a ainsi décrit sa rencontre avec son homologue israélien Moshe Ya'alon. Leur discussion a notamment porté sur la question palestinienne, 'point délicat'. Mais aussi sur la collaboration militaire.

La question des Territoires occupés n'a pas été occultée, a indiqué jeudi le conseiller fédéral Guy Parmelin en conférence de presse à Berne, à l'issue de sa rencontre avec le ministre israélien de la défense. Il s'agissait de la première réception officielle d'un ministre étranger par le nouveau chef du Département fédéral de la défense (DDPS). Sur certains sujets, nous avons des points de vue différents, c'est clair, a reconnu M. Parmelin. Le Conseil fédéral est préoccupé par l'escalade de la violence au Proche-Orient. La négociation seule, et non les moyens militaires, peut régler la question des Territoires occupés. Et de rappeler le soutien de la Suisse à une solution à deux Etats, 'avec l'établissement d'un Etat palestinien souverain et viable.'

Les colonies israéliennes sont illégales au regard du droit international, a-t-il poursuivi. 'Elles sont un obstacle à la paix, nous appelons à cesser ces implantations.'

Les deux ministres ont également abordé les questions de collaboration miliaire. 'Nous entretenons depuis toujours une relation importante avec Israël, c'est un partenaire essentiel de la Suisse au Proche-Orient.'

La Suisse a acheté six drones d'exploration non armés de fabrication israélienne l'an dernier, pour 250 millions de francs. Les différentes acquisitions, surtout dans le domaine des transmissions et de l'observation, doivent faire l'objet d'un suivi régulier et d'échanges entre militaires et spécialistes des deux armées.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes