Jeunes loups de la meute « problématique » abattus dans les Grisons

Deux jeunes loups de la meute grisonne du Piz Beverin ont été abattus par les gardes faune ...
Jeunes loups de la meute « problématique » abattus dans les Grisons

Jeunes loups de la meute

Photo: KEYSTONE/GRUPPE WOLF SCHWEIZ GWS

Deux jeunes loups de la meute grisonne du Piz Beverin ont été abattus par les gardes faune, conformément à l'autorisation délivrée par la Confédération. Deux autres louveteaux doivent encore être abattus. Cette meute est considérée comme 'posant problème'.

Les deux canidés abattus au cours du dernier week-end sont actuellement examinés à l'hôpital vétérinaire de l'Université de Berne. Leur identité génétique est en cours d'analyse à l'Université de Lausanne, indique jeudi l'Office grison de la chasse et de la pêche qui est chargé d'abattre quatre jeunes loups de la meute.

Attaques malgré la protection

Cette mesure a été décidée par le canton et autorisée par la Confédération après que la meute a tué au moins 15 chèvres malgré les installations de protection. L'abattage doit si possible être effectué lorsque toute la meute est présente afin d'avoir un effet dissuasif. La mesure doit être mise en oeuvre jusqu'au 31 mars prochain.

Les analyses génétiques réalisées ces derniers mois ont permis de démontrer que c'est le mâle M92 qui est à l'origine des attaques contre les troupeaux de chèvres dans la vallée de Safien (GR).

Jeunes 'instruits' par les adultes

Avec une femelle, il avait déjà tué 59 moutons en 2018 près de Splügen (GR). Depuis la formation de la meute, qui compte désormais neuf jeunes loups, 40 autres moutons ont été tués. Ces 99 bêtes n'étaient pas protégées par des mesures particulières.

Cependant, la meute attaque désormais des animaux qui bénéficient de mesures de protection. Les loups adultes ont appris aux jeunes comment procéder pour s'en prendre à des troupeaux malgré les barrières de protection.

La meute posant problème vit autour du massif du Piz Beverin. Cette zone s'étend de la région de Viamala (GR) à la vallée de Vals (GR) et au vallon de Safien (GR).

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus