Journée d'action nationale dans les hôpitaux publics

Le syndicat des Services publics (ssp) a appelé jeudi à une mobilisation nationale dans les ...
Journée d'action nationale dans les hôpitaux publics

Journée d'action nationale dans les hôpitaux publics

Photo: Keystone

Le syndicat des Services publics (ssp) a appelé jeudi à une mobilisation nationale dans les hôpitaux publics. Cette journée d'action était placée sous le slogan 'Qualité des soins plutôt que rentabilité'.

Le nouveau régime de financement hospitalier en vigueur depuis 2012 impose une mise en concurrence des hôpitaux, rappelle le ssp. Cette concurrence qui aurait dû améliorer leur efficacité et réduire les coûts du système de la santé.

Depuis, les hôpitaux publics doivent se comporter comme des entreprises rentables et réaliser des profits pour financer leurs investissements. Les dépenses, notamment les frais de personnel, sont dans cette logique des charges qui doivent être réduites.

Dans le même temps, les programmes d'économies adoptés dans de nombreux cantons ont encore accentué la pression sur les hôpitaux publics.

'Pression massive'

Ce sont principalement les conditions de travail et les salaires du personnel qui ont subi une pression massive. Bon nombre d'établissements, construits dans les années 70 et 80, sont par ailleurs vétustes et doivent être remplacés ou rénovés. Des investissements que les hôpitaux doivent financer par leurs propres moyens.

Si les hôpitaux publics continuent de fonctionner tant bien que mal, malgré cette réforme hospitalière structurelle, c'est que le personnel de santé est principalement composé de femmes dotées d'une éthique professionnelle extraordinaire, note le ssp. Néanmoins, cet esprit d'abnégation, souvent considéré comme une caractéristique féminine, est en train de s'effriter.

Le personnel de la santé est au bord de l'effondrement, poursuit le ssp. L'association des hôpitaux de Suisse H+ estime que 10'000 employés spécialisés supplémentaires sont nécessaires dans les hôpitaux chaque année.

Outre des mesures pour lutter contre le dumping salarial, le ssp demande des améliorations pour protéger la santé du personnel. Il réclame une augmentation des effectifs, une hausse des compensations en temps pour le travail de nuit et du week-end et des horaires remis au moins deux mois à l'avance. Les changements à court terme doivent être indemnisés.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes