L'Argovienne qui aurait enlevé sa petite-fille reste en prison

La grand-mère argovienne qui aurait enlevé sa petite-fille de neuf ans reste en détention préventive ...
L'Argovienne qui aurait enlevé sa petite-fille reste en prison

L'Argovienne qui aurait enlevé sa petite-fille reste en prison

Photo: Keystone

La grand-mère argovienne qui aurait enlevé sa petite-fille de neuf ans reste en détention préventive. Cette Helvète de 65 ans est retournée en Suisse la semaine passée, passant outre son placement en résidence surveillée en France, où elle avait été arrêtée.

La sexagénaire s'est toutefois présentée volontairement à la police cantonale à Baden (AG). Elle a ensuite été mise derrière les barreaux, et ce pour une durée pouvant aller jusqu'à deux mois, comme l'a décidé le Tribunal des mesures de contrainte argovien, a indiqué lundi une porte-parole du Ministère public, confirmant une information du quotidien Blick.

La justice craint que la suspecte ne se concerte avec des témoins. Un risque de dissimulation de preuves existe.

La procédure pénale à l'encontre de la grand-mère porte notamment sur des soupçons d'enlèvement d'enfant. Ce délit peut entraîner une peine pouvant aller jusqu'à trois ans de réclusion.

Peur du Mexique

La grand-mère avait disparu à la mi-mai avec l'enfant. Mais il ne s'agissait pas d'un enlèvement, s'était-elle alors défendue dans l'émission 'Rundschau' de la télévision alémanique SRF. La fillette voulait également se mettre en sécurité, avait-elle assuré.

L'enfant est censé rejoindre sa mère au Mexique sur ordre du Tribunal fédéral. Le père et la grand-mère craignent cependant que la vie de l'enfant y soit en danger.

Après l'enlèvement, le Ministère public argovien a également ouvert une procédure pénale contre le père. Son rôle dans l'affaire doit être clarifié.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus